»
»
»
Consultation

Benedetti et Gabriac condamnés pour reconstitution de ligue dissoute

Benedetti et Gabriac condamnés pour reconstitution de ligue dissoute

LYON (Reuters) - Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac, deux figures de l’ultra droite française poursuivis pour reconstitution de ligue dissoute, ont été condamnés mercredi à des peines d’amendes par le tribunal correctionnel de Lyon.

Yvan Benedetti, ancien président de l’Œuvre Française, a été condamné à 80 jours-amendes à 50 euros. Alexandre Gabriac, ancien responsable des Jeunesses Nationales Révolutionnaires, a été condamné lui à 30 jours amendes à 50 euros.

Les deux militants de l’ultra droite avaient poursuivi leurs activités après la dissolution de leurs mouvements le 25 juillet 2013 par François Hollande après la mort de Clément Méric, jeune militant d’extrême gauche tué dans une bagarre contre l’extrême droite à Paris.

Le 4 juin dernier, le parquet avait demandé au tribunal de condamner les deux militants à six mois de prison avec sursis et 15.000 euros d’amende.

A la barre, Yvan Benedetti, 52 ans, ancien conseiller municipal Front national de Vénissieux, avait assumé et même revendiqué sa position, considérant que la dissolution de son mouvement était illégale.

Alexandre Gabriac, 27 ans, ancien conseiller régional FN de Rhône-Alpes, avait lui fait profil bas et plaidé la négligence.

Les deux militants attendent par ailleurs le résultat de recours déposés devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme contre la dissolution de leurs mouvements.

(Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com