»
»
»
Consultation

Beltrame, "désaccords familiaux" et pellicules à Washington

Beltrame, "désaccords familiaux" et pellicules à Washington

Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - La deuxième journée de la visite d'Emmanuel Macron à Washington, premier dirigeant étranger à être reçu en visite d'Etat sous la présidence de Donald Trump, a donné lieu mardi à des scènes et des déclarations parfois inattendues.

PELLICULES

Le début de l'entretien entre Donald Trump et Emmanuel Macron, qui ont multiplié les gestes d'amitié depuis un an, a été marqué par une marque de sollicitude du président américain. Au moment de poser devant les objectifs dans le bureau Ovale, le président américain a épousseté des "pellicules" sur le costume de son homologue.

"Nous avons une relation très privilégiée, d'ailleurs je vais retirer ces quelques pellicules", a-t-il dit. "Nous devons le rendre impeccable, il est impeccable".

HOMMAGE A ARNAUD BELTRAME

Dans sa courte allocution lors de la cérémonie d'accueil du couple présidentiel français, Donald Trump a rendu un hommage appuyé au gendarme français Arnaud Beltrame, tué en mars après s'être substitué à une otage dans un supermarché à Trèbes (Aude).

"Il y a à peine quelques semaines, nous avons ajouté un nouveau nom à cette chronique de nos grands héros, un courageux gendarme français nommé Arnaud Beltrame. Le colonel Beltrame a regardé le mal droit dans les yeux et n'a pas cillé, il a donné sa vie pour ses voisins, pour son pays et pour la civilisation elle-même. C'était un grand homme".

CLIMAT ET "DÉSACCORDS FAMILIAUX"

Au lendemain de la plantation d'un chêne dans le jardin de la Maison blanche, Emmanuel Macron a évoqué la question du climat, pomme de discorde avec son homologue depuis la décision de ce dernier de quitter l'accord de Paris.

"C'est ensemble que nous pourrons oeuvrer efficacement pour notre planète, je ne parle pas seulement du climat mais aussi des océans, de la biodiversité et de toutes les pollutions. Sur ce sujet, nous pouvons ne pas toujours être d'accord sur les solutions, mais après tout c'est le lot de toutes les familles, de toutes les amitiés, et c'est là que notre avenir et celui de nos enfants se joue".

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com