»
»
»
Consultation

"Bébés volés": Un médecin espagnol reconnu coupable mais relaxé

"Bébés volés": Un médecin espagnol reconnu coupable mais relaxé
Crédit photo © Reuters

MADRID (Reuters) - Un obstétricien espagnol de 85 ans jugé à Madrid pour l'enlèvement d'un nouveau-né en 1969 a été reconnu coupable lundi de tous les chefs d'inculpation retenus contre lui mais a bénéficié de la prescription.

La plaignante, Ines Madrigal, 49 ans, a appris à 18 ans qu'elle avait été adoptée. Elle accusait le docteur Eduardo Vela, qui travaillait à la clinique San Ramon à Madrid, d'enlèvement d'un enfant de moins de sept ans et de falsification de son certificat de naissance pour faire passer sa mère adoptive pour sa mère naturelle.

Son avocat a annoncé qu'il ferait appel de la décision du tribunal. L'enlèvement est un crime prescrit au bout de dix ans en Espagne.

Il s'agissait du premier procès du scandale des "bébés volés" dans l'Espagne du général Franco (1939-1975).

Ces enfants auraient été enlevés à leurs parents jugés inaptes à les élever - du temps de Franco, souvent des gens considérés comme des opposants. Après la fin du franquisme, ces pratiques auraient perduré jusqu'en 1987 pour des raisons financières.

Selon l'ancien magistrat Baltasar Garzon, 30.000 enfants auraient ainsi été confiés à leur naissance à des familles d'adoption sous le régime de Franco.

Un scandale similaire avait eu lieu durant la dictature militaire en Argentine entre 1976 et 1983.

(Sergio Perez, Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com