»
»
»
Consultation

Avant le congrès, les socialistes jouent la carte jeune

Avant le congrès, les socialistes jouent la carte jeune

par Laure Bretton

PARIS (Reuters) - Proches sur les grandes lignes idéologiques, les courants qui traversent le Parti socialiste rivalisent d'ingéniosité pour incarner la rénovation à six semaines du congrès de Reims.

Parmi les candidats, putatifs ou déclarés, à la succession du premier secrétaire, François Hollande, on compte trois quinquagénaires - Bertrand Delanoë, Ségolène Royal et Martine Aubry - et un seul "quadra", le député européen Benoît Hamon, 41 ans.

En 2007, Nicolas Sarkozy a fait monter en première ligne une nouvelle génération, dont les trentenaires Rama Yade et Laurent Wauquiez sont les porte-drapeaux. Olivier Besancenot, 34 ans, vient d'avoir les honneurs du New York Times qui voit dans le leader d'extrême gauche un homme "juvénile et beau" ressemblant à Tintin, le héros "éternellement jeune".

Mais au PS, les jeunes dirigeants sont pris dans un double piège institutionnel, plaide Jean-Christophe Cambadélis, 47 ans.

"La Ve République, qui a dérivé vers une monarchie élective, implique qu'il n'y ait qu'une seule tête qui dépasse" alors que dans les instances internes du parti, c'est la proportionnelle qui prévaut, explique le député de Paris.

Pour avoir un poste, les jeunes sont contraints de s'enrôler dans un courant, derrière un chef.

"Le Parti socialiste a une vertu : on y est jeune très longtemps", note la journaliste Aurélie Marcireau dans son livre "Petit supplément socialiste au livre de la jungle".

Mais, le PS a un défaut, il fonctionne sur la division, dit-elle. Une à une, les jeunes pousses doivent "à chaque congrès, se coller une étiquette. Nul ne peut être neuf. Pour grandir il faut se vassaliser".

Arnaud Montebourg, qui avait inventé le sobriquet des "jeunes lions" censés prendre le pouvoir aux "éléphants", s'est rangé derrière Martine Aubry. Vincent Peillon, l'autre tête de proue des "Rénovateurs", est devenu l'un des plus proches lieutenants de Ségolène Royal.

"QUINZE DE LA ROSE"

Depuis qu'elle a mis sa candidature, comme elle le dit "au Frigidaire", la présidente de la région Poitou-Charentes, 55 ans, n'a de cesse de vanter une équipe qu'elle veut à l'image du "Parti socialiste de demain".

Trois trentenaires y figurent : les députés Delphine Batho et Aurélie Filippetti, son ancienne porte-parole de campagne présidentielle, Najat Vallaud-Belkacem, ainsi que le jeune maire de Laval Guillaume Garot, qui vient de féter ses 40 ans. Mais on y retrouve également Yvette Roudy, 79 ans, ancienne ministre de la Condition féminine de François Mitterrand.

Martine Aubry aura quatre porte-parole pendant la campagne interne qui ont en commun d'être toutes des femmes, jeunes et plutôt inconnues du grand public (Sandrine Mazetier, Laurence Rossignol, Catherine Lemorton et Laurence Dumont), a-t-on appris dans l'entourage de la maire de Lille, qui est âgée de 58 ans.

Aujourd'hui, au PS, "le renouvellement et le rajeunissement, tout le monde le met en scène", s'amuse Razzye Hammadi, 29 ans.

L'ancien président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) est l'un des piliers du "Quinze de la Rose", l'équipe de campagne que Benoît Hamon dévoilera mardi prochain et dont la moyenne d'âge dépasse à peine les trente ans.

L'ancien président de l'Unef Bruno Julliard en sera, de même qu'Olivier Dussopt, député de l'Ardèche et benjamin de l'Assemblée nationale. "Ils ne sont pas là parce qu'ils sont jeunes mais parce qu'ils ont fait leurs preuves", dit Razzye Hammadi.

Mardi soir, Bertrand Delanoë, 58 ans, a pris le contre-pied des critiques de ses adversaires qui l'accusent de vouloir faire du neuf avec du vieux.

Le maire de Paris a le soutien de Lionel Jospin, Michel Rocard et François Hollande, et au nom de la "fidélité" et des "valeurs socialistes", il "assume tout".

Édité par Gilles Trequesser


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com