Autriche : Schallenberg succède à Kurz à la chancellerie

Autriche : Schallenberg succède à Kurz à la chancellerie
Autriche : Schallenberg succède à Kurz à la chancellerie
Crédit photo © Reuters

VIENNE (Reuters) - Le ministre des Affaires étrangères autrichien, le conservateur Alexander Schallenberg, a prêté serment lundi comme chancelier, au surlendemain de la démission de Sebastian Kurz, visé par une enquête pour corruption.

Le départ de Sebastian Kurz, qui rejette toute accusation et conservera la direction du parti conservateur ÖVP, a permis de maintenir la coalition au pouvoir, en donnant satisfaction aux Verts, afin d'éviter qu'ils ne soutiennent une motion de défiance.

L'opposition a dénoncé un changement purement cosmétique qui va, selon elle, permettre à Sebastian Kurz de continuer à tirer les ficelles du gouvernement en coulisses.

"Tous les partis d'opposition sont d'accord pour dire que le système Kurz n'a pas été changé. Il tire toujours toutes les ficelles et le chancelier désigné Schallenberg fait partie du système Kurz", a déclaré le parlementaire social-démocrate Kai Jan Krainer.

Alexander Schallenberg n'a rien fait pour le démentir, se disant après sa prestation de serment déterminé à "travailler très étroitement avec Sebastian Kurz", et convaincu que les accusations de corruption visant ce dernier sont "fausses" et qu'il sera in fine blanchi.

L'ancien ministre des Affaires étrangères a prêté serment lors d'une cérémonie dans le bureau du président Alexander Van der Bellen, en compagnie de son successeur à la tête de la diplomatie autrichienne, Michael Linhart.

"Le gouvernement réaménagé a la lourde responsabilité non seulement de continuer à appliquer le programme du gouvernement sortant, mais aussi de rétablir la confiance du public dans la politique", a commenté Alexander Van der Bellen.

Comme Alexander Schallenberg, Michael Linhart est un diplomate de carrière et a notamment été ambassadeur d'Autriche en France.

(Reportage Francois Murphy, version française Myriam Rivet et Tangi Salaün, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !