Au moins neuf militaires tués dans une attaque dans le centre du Mali

Au moins neuf militaires tués dans une attaque dans le centre du Mali
Au moins neuf militaires tués dans une attaque dans le centre du Mali
Crédit photo © Reuters

BAMAKO (Reuters) - Des islamistes armés ont tué mercredi au moins neuf militaires et en ont blessé 11 autres dans le centre du Mali, a annoncé l'armée malienne dans un communiqué, tandis que des représentants locaux ont fait part d'un bilan encore plus lourd.

L'attaque, réalisée à l'aide d'un engin explosif improvisé, s'est produite entre les villes de Koro et de Bandiagra, dans la région de Mopti, l'épicentre au Mali des violences perpétrées par les groupes insurgés liés à Al Qaïda et à l'Etat islamique (EI), a déclaré l'armée malienne.

Elle a indiqué que le bilan était provisoire, alors que de nombreux coups de feu ont été échangés après l'explosion.

Le maire de la ville voisine de Bankass, Moulaye Guindo, a déclaré à Reuters que 16 soldats avaient été tués et 17 autres blessés. Trente djihadistes ont été tués, a-t-il ajouté.

Un autre représentant ayant requis l'anonymat a rapporté la mort d'au moins 10 soldats.

(Reportage Tiemoko Diallo et Paul Lorgerie; version française Bertrand Boucey et Jean Terzian)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !