Arménie et Azerbaïdjan conviennent d'un cessez-le-feu après médiation russe

Arménie et Azerbaïdjan conviennent d'un cessez-le-feu après médiation russe
Arménie et Azerbaïdjan conviennent d'un cessez-le-feu après médiation russe
Crédit photo © Reuters

MOSCOU (Reuters) - L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont convenus mardi d'un cessez-le-feu à leur frontière, a annoncé le ministère arménien de la Défense, après que la Russie a appelé les deux pays à la désescalade dans la foulée du plus sanglant accrochage frontalier depuis le conflit au Haut-Karabakh l'an dernier.

Erevan avait demandé plus tôt dans la journée l'assistance militaire de Moscou, disant déplorer la mort de 15 soldats arméniens et la capture de 12 autres lors d'un accrochage frontalier.

Une guerre de 44 jours avait opposé à l'automne 2020 les deux anciennes républiques soviétiques du Caucase. Elle s'était soldée par la mort d'au moins 6.500 personnes et la victoire de l'Azerbaïdjan.

Le conflit dans et autour de l'enclave du Haut-Karabakh - reconnue par la communauté internationale comme partie intégrante de l'Azerbaïdjan et peuplée majoritairement d'Arméniens - s'était achevé en novembre 2020 par un accord de cessez-le-feu sous médiation russe et le déploiement par Moscou d'une force de maintien de la paix de près de 2.000 hommes.

La France a exprimé mardi sa "vive préoccupation" concernant la dégradation de la situation entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, appelant les deux pays à respecter l'accord de cessez-le-feu de novembre dernier.

"Conformément à un accord sous médiation du camp russe, les échanges de tirs ont cessé à la section orientale de la frontière, et la situation est relativement stable", a déclaré mardi en fin de journée le ministère arménien de la Défense.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès de Bakou.

Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu par téléphone avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian à la suite de l'accrochage frontalier, a rapporté le Kremlin.

D'après l'agence de presse Interfax, des discussions téléphoniques ont aussi eu lieu entre le ministre russe de la Défense et ses homologues arménien et azéri.

Erevan a dénoncé des tirs d'artillerie, d'armes légères et de blindés des forces azerbaïdjanaises contre les troupes arméniennes. Outre le bilan de 15 soldats tués et 12 autres capturés, le ministère arménien de la Défense a dit avoir perdu deux positions de combat près de la frontière.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a évoqué dans la matinée une situation tendue à la frontière avec l'Arménie et annoncé qu'une opération militaire avait été lancée pour mettre fin à des "provocations" de grande ampleur.

Il a déclaré que les forces arméniennes avaient bombardé certaines positions de l'armée azerbaïdjanaise au canon et au mortier mais affirmé avoir une "supériorité opérationnelle et tactique" sur son adversaire.

(Reportage Polina Devitt à Moscou et Nailia Bagirova à Bakou, rédigé par Andrew Osborn; version française Jean-Stéphane Brosse, Bertrand Boucey et Jean Terzian)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !