»
»
»
Consultation

ArcelorMittal promet de meilleures propositions pour Ilva

ArcelorMittal promet de meilleures propositions pour Ilva
Crédit photo © Reuters

par Angelo Amante

ROME (Reuters) - Confronté aux interrogations du nouveau gouvernement italien, ArcelorMittal a annoncé vendredi qu'il présenterait des propositions améliorées dans le cadre de son projet d'OPA sur l'aciérie italienne Ilva.

Ilva est sous tutelle de l'Etat depuis 2015 et ArcelorMittal a accepté l'an dernier de racheter la plus grosse aciérie d'Europe et de résoudre ses problèmes.

L'opération aurait dû être réalisée au 1er juillet mais le nouveau gouvernement italien a repoussé la chose et presse le premier sidérurgiste mondial de présenter de bien meilleures propositions.

ArcelorMittal a dit qu'il présenterait ses nouvelles propositions dans les jours qui viennent.

Le sidérurgiste précise qu'il a déjà promis d'investir 4,2 milliards d'euros dans Ilva, dont 1,2 milliard pour augmenter la productivité et 1,15 milliard pour réduire la pollution. Il a également dit aux syndicats qu'il comptait ramener les effectifs de Taranto, le principal site d'Ilva, de 10.900 à 7.600 salariés, ce que les syndicats ont refusé.

Le vice-président du Conseil Luigi Di Maio, qui est également ministre de l'Industrie et du Travail, s'est montré très critique vis-à-vis de la manière dont l'appel d'offres d'Ilva a été organisé.

Il a demandé ce mois-ci aux services anti-corruption de réexaminer toute la procédure. "Cela a confirmé que nos interrogations quant à la procédure de l'appel d'offres d'Ilva étaient tout à fait fondées", a-t-il dit vendredi au Parlement, ajoutant qu'il diligenterait une enquête interne au sein de son ministère.

ArcelorMittal affirme qu'il a participé à l'appel d'offres "de manière claire et transparente".

Le Mouvement Cinq Etoiles de Di Maio s'était engagé, avant les élections de mars, à ce qu'Ilva soit fermée en raison de problèmes d'ordre écologique.

L'ex-ministre de l'Industrie Carlo Calenda a réagi en déclarant sur Twitter: "(Di Maio) a dit des choses graves et fausses au Parlement". "Si vous pensez que l'appel d'offres a été faussé, assumez vos responsabilités et invalidez-le", a-t-il ajouté.

(Avec Crispian Balmer; Wilfrid Exbrayat pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com