Après Tokyo, Fukushima bannit le public des épreuves des JO

Après Tokyo, Fukushima bannit le public des épreuves des JO
Crédit photo © Reuters

TOKYO (Reuters) - La ville de Fukushima, théâtre en 2011 d'une catastrophe nucléaire, a annoncé samedi sa décision de bannir le public des enceintes olympiques, à la suite de Tokyo, jetant un nouvelle ombre sur les JO d'été qui commencent le 23 juillet.

Les organisateurs avaient annoncé jeudi l'interdiction des spectateurs à Tokyo, la ville-hôte, face à la reprise de l'épidémie de COVID-19, mais avaient assuré que les épreuves prévues à Fukushima et dans d'autres préfectures seraient ouvertes au public.

Fukushima accueille des matches de baseball et de softball.

"La hausse des contaminations (au COVID-19) dans notre préfecture ne prête pas à l'optimisme", a justifié samedi le gouverneur de Fukushima, Masao Uchibori, lors d'une conférence de presse.

(Reportage Makiko Yamazaki et Kiyoshi Takenaka, version française Sophie Louet)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !