»
»
»
Consultation

Apple renonce à construire un centre de données en Irlande

Apple renonce à construire un centre de données en Irlande

Crédit photo © Reuters

DUBLIN (Reuters) - Apple a annoncé jeudi l'abandon d'un projet de centre de données en Irlande, ce chantier de 850 millions d'euros étant bloqué depuis plus de trois ans par des recours retardant la procédure d'homologation.

Le fabricant de l'iPhone avait annoncé en février 2015 son intention de bâtir un "data center" à Athenry, une commune rurale de l'ouest de l'Irlande, afin de tirer parti des sources d'énergie verte à proximité mais des recours, déposés essentiellement par deux personnes, ont retardé la procédure d'approbation.

En octobre, la Haute Cour d'Irlande a jugé que le chantier de ce centre de données pouvait être lancé mais les opposants au projet ont porté l'affaire devant la Cour suprême.

"Malgré tous nos efforts, les retards dans la procédure d'approbation nous ont contraints à élaborer d'autres plans et nous ne pourrons pas donner suite au centre de données", a dit Apple dans un communiqué publié jeudi.

"Bien que décevant, cet échec ne douchera pas notre enthousiasme pour de futurs projets en Irlande puisque notre activité continue de croître", a ajouté le groupe californien, évoquant notamment le projet d'extension de son siège social européen dans le comté de Cork, où il emploie 6.000 personnes.

Un emploi sur 10 est créé des multinationales étrangères comme Apple en Irlande, qui voit dans leurs investissements, tels que les centres de données, une manière de viabiliser leur présence dans le pays.

Dublin compte modifier sa législation pour ranger les centres de données dans la catégorie des infrastructures stratégiques afin d'accélérer les procédures de validation.

"Il ne fait aucun doute que la décision d'Apple est très décevante, en particulier pour Athenry et l'ouest de l'Irlande", a déclaré dans un communiqué Heather Humphreys, la ministre des Entreprises.

"Le gouvernement a fait tout son possible pour soutenir cet investissement (...) Ces retards ont, au moins, souligné la nécessité de rendre les procédures juridiques et de planification de l'Etat plus efficaces."

(Padraic Halpin; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com