Ankara dit ne pas fermer la porte à l'entrée de la Suède et la Finlande dans l'Otan

Ankara dit ne pas fermer la porte à l'entrée de la Suède et la Finlande dans l'Otan
Ankara dit ne pas fermer la porte à l'entrée de la Suède et la Finlande dans l'Otan
Crédit photo © Reuters

par Orhan Coskun, Jonathan Spicer et Can Sezer

ISTANBUL (Reuters) - La Turquie n'a pas fermé la porte à l'entrée de la Suède et de la Finlande dans l'Otan mais elle souhaite des négociations avec les deux Etats nordiques et demande notamment à Stockholm de réprimer les activités du PKK sur son territoire, a déclaré samedi à Reuters un conseiller de la présidence turque.

"Nous ne fermons pas la porte, mais nous soulevons ce sujet car c'est pour la Turquie une question de sécurité nationale", a dit Ibrahim Kalin, conseiller diplomatique en chef du président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Sauli Niinisto et le gouvernement finlandais se sont prononcés jeudi pour une adhésion rapide à l'Alliance atlantique, un tournant majeur dans la politique étrangère de Helsinki provoqué par l'invasion russe en Ukraine.

La Suède devrait rapidement suivre cet exemple et plusieurs sources au sein de l'Otan s'attendent à voir les deux pays nordiques demander d'intégrer l'Alliance dans les jours qui viennent et obtenir rapidement le statut de pays membre.

Prenant ses partenaires de l'Otan au dépourvu, Recep Tayyip Erdogan a dit vendredi qu'il ne serait pas possible de soutenir la candidature de la Suède et de la Finlande car les deux pays étaient "le foyer de nombreuses organisations terroristes".

Le soutien d'Ankara est crucial puisque, pour être acceptée, toute candidature doit être approuvée par l'ensemble des membres de l'Alliance atlantique.

Ibrahim Kalin, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), que la Turquie, comme les Etats-Unis et l'Union européenne, se sert de la Suède en particulier comme d'une base arrière pour lever des fonds et recruter de nouveaux membres.

"Ce qui doit être fait est clair: ils doivent cesser d'autoriser les activités du PKK, leurs organisations, leurs membres et tout type de présence sur leur territoire", a-t-il ajouté.

(Writing by Jonathan Spicer, Editing by Timothy Heritage)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !