Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Amende pour Facebook au Brésil pour n'avoir pas bloqué des partisans de Bolsonaro

Amende pour Facebook au Brésil pour n'avoir pas bloqué des partisans de Bolsonaro
Crédit photo © Reuters

BRASILIA (Reuters) - Un juge de la Cour suprême brésilienne a infligé vendredi une amende de 1,92 million de reals (312.100 euros) à Facebook pour n'avoir pas respecté l'ordre de bloquer dans le monde l'accès à certains comptes contrôlés par des partisans du président Jair Bolsonaro visés par une enquête de désinformation présumée.

Le juge Alexandre de Moraes avait estimé la veille que Facebook, de même que Twitter, n'avait pas respecté sa décision, en bloquant l'accès aux comptes seulement depuis le Brésil, en les laissant accessibles avec une adresse IP localisée à l'étranger.

Il a déclaré vendredi que Facebook devait verser une amende et risquait des pénalités journalières supplémentaires à hauteur de 100.000 reals si les comptes incriminés n'étaient pas bloqués dans le monde entier.

Avant même l'annonce de l'amende, le réseau social américain avait fait savoir dans la journée qu'il ferait appel de la décision du juge de la Cour suprême, disant respecter les lois des pays où il opère mais que "la loi brésilienne reconnaît les limites de sa juridiction".

La décision du juge concerne seulement Facebook. On ne sait pas dans l'immédiat si Twitter va être puni de façon similaire.

(Ricardo Brito; version française Jean Terzian)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !