Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Amazon reporte au 4 décembre le "Black Friday" en France

Amazon reporte au 4 décembre le "Black Friday" en France
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Amazon a annoncé jeudi soir le report au 4 décembre du "Black Friday" en France, une semaine avant le coup d'envoi de cette opération promotionnelle mondiale à succès, alors que le confinement décrété pour enrayer l'épidémie de coronavirus oblige une partie des commerces à rester fermés dans l'Hexagone.

La pression était montée d'un cran sur le géant de commerce en ligne après que les principaux distributeurs français, Carrefour et Leclerc, se sont dits ouverts à un report d'une semaine à la condition que tous les commerces puissent rouvrir d'ici-là.

Les commerces dits "non essentiels" sont fermés en France depuis le 30 octobre, dans le cadre du nouveau confinement national prévu pour durer au moins jusqu'au 1er décembre.

"Aujourd’hui, comme d’autres distributeurs en France, en écoutant les recommandations du gouvernement, nous avons décidé de reporter la date du Black Friday si cela permet de rouvrir les commerces et les magasins physiques avant le 1er décembre", a déclaré Frédéric Duval, directeur général d'Amazon France, dans le cadre du journal de 20h00 de TF1.

"Donc, cette année, le Black Friday aura lieu le 4 décembre", a-t-il ajouté.

Importé des Etats-Unis où il coïncide avec la fête de Thanksgiving, le Black Friday donne le coup d'envoi des ventes de fin d'année, cruciales pour les distributeurs.

L'an dernier, cette vaste opération commerciale a généré un chiffre d'affaires de 6 milliards d'euros en France, pour l'essentiel réalisé dans les magasins, tandis qu'un milliard d'euros a été déboursé dans les achats en ligne.

Après avoir un temps espéré une réouverture des commerces le 27 décembre, le ministre de l'Economie et des Finances s'est prononcé mercredi pour décaler le Black Friday en raison des risques sanitaires liés à l'épidémie de coronavirus.

UNE DÉCISION INÉDITE

La décision inédite d'Amazon ouvre la voie à un report du Black Friday en France, une idée à laquelle les acteurs de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne s'étaient dits favorables à l'issue d'une réunion organisée à Bercy dans la matinée.

Une nouvelle réunion est programmée vendredi à 15h00 en vue de faire aboutir les discussions.

Une porte-parole de Carrefour a indiqué que le numéro un européen de la distribution avait accepté de suspendre ses opérations commerciales liées au Black Friday.

"Un échange téléphonique a eu lieu entre (le PDG) Alexandre Bompard et Bruno Le Maire afin de favoriser l'ouverture des petits commerces. Alexandre Bompard a dit accepter de suspendre l'opération Black Friday du 27-29 novembre", a-t-elle déclaré.

Michel-Edouard Leclerc, président du groupement de distributeurs indépendants du même nom, a indiqué pour sa part sur Twitter que les adhérents Leclerc se rallieraient à une démarche collective qui irait dans le sens d'un report du Black Friday en contrepartie de l'ouverture des magasins le 28 novembre.

"Pour des raisons sanitaires, les centres E.Leclerc défendent l'idée d'une réouverture de TOUS les commerces (petits et grands) le plus en amont possible des fêtes de Noël. Cela permettrait d'éviter des cohues", a-t-il tweeté.

Casino n'a pas fait de commentaire sur le sujet.

L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a réagi sur Twitter aux discussions sur le Black Friday en estimant que le gouvernement devrait avant tout chercher à "encadrer ce genre de promotions bidon".

(Dominique Vidalon, Claude Chendjou et Jean-Philippe Lefief, édité par Gwénaëlle Barzic)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !