»
»
»
Consultation

Alliance Novartis-Pfizer dans le traitement d'une maladie du foie

Alliance Novartis-Pfizer dans le traitement d'une maladie du foie
Crédit photo © Reuters

ZURICH/NEW YORK (Reuters) - Novartis et Pfizer ont annoncé lundi s'associer dans le développement des traitements d'une maladie du foie, marché considéré par les grands laboratoires comme potentiellement très lucratif.

Les groupes suisse et américain ont indiqué qu'ils collaboreraient au développement de thérapies combinées impliquant des traitements de stéatohépatite non-alcoolique (NASH) sur lesquels ils travaillaient jusqu'à présent séparément.

En l'absence de traitement approuvé, la stéatohépatite non-alcoolique est en passe de devenir la principale cause de greffe du foie d'ici 2020.

La NASH, qui est étroitement associée à l'obésité et au diabète, est en train de devenir un problème de santé mondial majeur, en particulier parmi les populations au régime alimentaire de plus en plus gras. Il peut entraîner une cirrhose avancée et une insuffisance hépatique.

Les fabricants de médicaments comme Pfizer, Novartis, Gilead Sciences et Allergan voient dans ce marché, qui pourrait représenter de 20 à 35 milliards de dollars (environ 18 à 31 milliards d'euros) selon certaines estimations, une source de croissance à l'avenir.

Certaines petites entreprises, comme Intercept Pharmaceuticals et le français Genfit, axées sur les traitements NASH sont largement en avance sur Pfizer et Novartis.

Les deux groupes testeront le tropifexor de Novartis sous diverses combinaisons avec trois médicaments expérimentaux de Pfizer, avec l'ambition d'attaquer différents aspects de la NASH, a déclaré Morris Birnbaum, responsable scientifique en chef de Pfizer Internal Medicine.

Cette collaboration n'est pas exclusive. Le partenariat conclu en 2017 entre Novartis et Allergan sur le tropifexor se poursuivra, a précisé Eric Hugues, patron du programme de développement d'hépatologie de Novartis.

(John Miller et Michael Erman; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Jean-Michel Belot)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com