Allemagne : Rebond des commandes à l'industrie, portées par la forte demande étrangère

Allemagne : Rebond des commandes à l'industrie, portées par la forte demande étrangère
Allemagne : Rebond des commandes à l'industrie, portées par la forte demande étrangère
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - Les commandes à l'industrie allemande ont augmenté plus que prévu en juillet sous l'effet d'une forte demande extérieure, selon des données publiées lundi, indiquant un début de semestre solide dans le secteur industriel de la plus importante économie européenne.

Les commandes à l'industrie allemande ont progressé de 3,4% en juillet sur un mois en données ajustées des variations saisonnières, selon les données de l'Office fédéral de la statistique alors que le consensus de Reuters tablait sur une baisse de 1,0%.

La demande intérieure a baissé de 2,5% en juillet alors que la demande extérieure a bondi de 8%.

La demande a reculé de 4,1% dans la zone euro et a augmenté de 15,7% dans le reste du monde, portée par la demande des acteurs du secteur naval.

"Le développement économique en Allemagne est décevant: les carnets de commandes sont plein mais les industriels ont dû mal à répondre à la demande car ils manquent de matières premières. Ils finissent donc par accumuler du retard", a commenté Bastian Hepperle, économiste chez Bankhaus Lampe.

Une enquête a montré la semaine dernière que les fabricants allemands ont eu du mal à répondre à la forte demande de biens industriels en août, pénalisés par le manque de matières premières et de composants comme les semi-conducteurs, ce qui freine la production et fait grimper les prix.

Le moral des entreprises allemandes a baissé pour le deuxième mois consécutif en août.

L'économie allemande a rebondi au deuxième trimestre avec un taux de croissance de 1,6% par rapport aux trois mois précédents grâce à l'assouplissement des restrictions liées au COVID-19 qui a poussé les consommateurs à puiser dans l'épargne accumulée pendant le confinement.

Le gouvernement s'attend à une croissance de 3,5% cette année et de 3,6% l'année prochaine, malgré les goulots d'étranglement de l'offre et l'augmentation des cas de COVID-19 qui conduisent les entreprises à être plus vigilantes.

(Reportage Paul Carrel et Rene Wagner; version française Khadija Adda-rezig, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !