Allemagne: Les investisseurs un peu moins pessimistes sur l'économie

Allemagne: Les investisseurs un peu moins pessimistes sur l'économie
Allemagne: Les investisseurs un peu moins pessimistes sur l'économie
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - Le moral des investisseurs en Allemagne s'est légèrement amélioré en mai, leurs prévisions sur l'évolution de la conjoncture économique étant un peu moins pessimistes qu'auparavant, montre mardi l'enquête de l'institut d'études économiques ZEW.

L'indice mesurant le sentiment des investisseurs est remonté à -34,3 après -41,0 en avril alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters anticipaient un nouveau recul à -42,0.

"Les experts s'attendent toujours à ce que (la situation économique) continue de se détériorer mais à un rythme moins soutenu qu'attendu auparavant", a déclaré le président de l'institut ZEW, Achim Wambach, cité dans un communiqué.

Les restrictions sanitaires en Chine continuent de peser sur les prévisions, y compris en ce qui concerne la situation économique en Allemagne, a-t-il ajouté.

Pour Jens-Oliver Niklasch, économiste de la banque LBBW, la légère hausse de l'indice ZEW ne doit donc pas être perçue comme un tournant.

"Quand les experts pensent que le point bas a été touché, l'indicateur de cycle économique du ZEW rebondit fortement d'habitude", a-t-il expliqué, ajoutant que l'incertitude restait trop forte pour l'instant.

"La mini-hausse d'aujourd'hui n'est pas suffisante pour que l'on devienne optimiste", a-t-il ajouté.

Le ZEW a interrogé 184 investisseurs entre 2 et le 9 mai. Une importante majorité a dit s'attendre à ce que la Banque centrale européenne (BCE) commence à relever ses taux d'intérêt d'ici six mois.

"Ils prévoient donc une baisse des taux d'inflation par rapport à leurs niveaux actuels très élevés", a dit Achim Wambach.

Le sous-indice du jugement des investisseurs sur la situation actuelle a reculé à -36,5 après -30,8 le mois dernier. Le consensus Reuters le donnait à -35,0.

(Reportage Paul Carrel, version française Marc Angrand, édité par Sophie Louet)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !