Allemagne: Le SPD va discuter avec les Verts et le FDP en vue d'une coalition

Allemagne: Le SPD va discuter avec les Verts et le FDP en vue d'une coalition
Allemagne: Le SPD va discuter avec les Verts et le FDP en vue d'une coalition
Crédit photo © Reuters

par Paul Carrel et Kirsti Knolle

BERLIN (Reuters) - Les sociaux-démocrates du SPD, arrivés de peu en tête des élections législatives allemandes, ont fait mercredi un pas supplémentaire pour prendre la tête d'une coalition gouvernementale tripartite à la faveur de l'ouverture de négociations jeudi avec les Verts et les libéraux-démocrates du FDP.

A l'issue du scrutin du 26 septembre, aucune des formations n'a remporté une majorité suffisante pour gouverner, ce qui a conduit le SPD à courtiser les Verts et le FDP, tandis que le bloc conservateur CDU-CSU, arrivé en deuxième position, n'a pas renoncé à former lui aussi une coalition.

Christian Lindner, le président du FDP, a déclaré mercredi que les Verts avaient proposé à sa formation d'engager des discussions exploratoires avec le SPD jeudi.

"Nous avons accepté la proposition", a-t-il dit à la presse. Il a ajouté avoir pris contact avec Olaf Scholz, le chef de file des sociaux-démocrates, qui pourrait succéder à la chancelière Angela Merkel.

"En coordination avec les Verts, j'ai proposé à M. Scholz que nous nous rencontrions demain (jeudi) pour une réunion tripartite, et cela aura lieu", a-t-il dit.

Olaf Scholz a confirmé la tenue de pourparlers jeudi et estimé que les discussions préliminaires avaient été très constructives. Il a ajouté que les électeurs ont donné mandat aux trois partis de former un gouvernement qui doit désormais voir le jour.

Armin Laschet, le chef du bloc CDU/CSU et candidat à la succession d'Angela Merkel, a déclaré que sa formation respecterait le choix des Verts et du FDP. Il a cependant ajouté que son parti se tenait "prêt comme partenaire pour des négociations".

Markus Söder, le leader de la CSU, a déclaré pour sa part "qu'il n'y aurait très probablement pas de gouvernement" avec le bloc conservateur.

D'IMPORTANTES DIVERGENCES SUBSISTENT

Les Verts et le FDP, sans fermer définitivement la porte à la poursuite de discussions avec la CDU/CSU, ont précisé qu'il n'y aurait pas de négociations en parallèle pour le moment.

Une coalition SPD-Verts-FDP, dite coalition "feux de circulation" en raison des couleurs associées à ces différentes formations, est déjà à l'oeuvre en Rhénanie-Palatinat, l'un des 16 länder allemands, mais elle constituerait une première au niveau fédéral.

Robert Habeck, l'un des deux dirigeants des Verts, qui avait déclaré dans la matinée avoir proposé au FDP une rencontre avec le SPD, a noté que d'importantes divergences subsistaient avec les libéraux-démocrates et les sociaux-démocrates.

"Beaucoup de choses n'ont pas encore été discutées", a-t-il dit.

Christian Lindner, du FDP, a souligné pour sa part que son parti et les Verts avaient une approche très différente sur de nombreux points.

"Mais nous avons appris que si nous essayons de parvenir à un accord, une sorte de convergence vers le centre peut être formé et à partir de là, nous pouvons mettre notre imagination au travail", a-t-il cependant déclaré.

Le FDP et les Verts sont deux formations que tout oppose a priori, mais les deux partis ont mené plusieurs séries de discussions afin de trouver des domaines sur lesquels des compromis sont possibles.

Le SPD, le FDP et les Verts se sont déjà rencontrés séparément mais n'ont jusqu'à présent tenu aucune discussion à trois. Les sociaux-démocrates se sont déjà déclarés en faveur d'une coalition avec les Verts et le FDP.

En poste depuis 2005, Angela Merkel, issue du bloc CDU/CSU, prévoit de quitter ses fonctions une fois un nouveau gouvernement formé.

(Reportage Paul Carrel et Kirsti Knolle; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !