»
»
»
Consultation

Allemagne: L'inflation conforte la BCE dans ses décisions

Allemagne: L'inflation conforte la BCE dans ses décisions
Crédit photo © Reuters

par Michael Nienaber

BERLIN (Reuters) - L'inflation a accéléré en Allemagne en octobre, sur une base annuelle, pour atteindre son niveau le plus élevé depuis plus de six ans et demi, validant la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de dénouer progressivement une politique monétaire ultra-accommodante qui fut instaurée en période de crise économique pour relancer croissance et inflation.

Harmonisée aux normes européennes et mesurée par les prix de détail, l'inflation annuelle est de 2,4% en octobre contre 2,2% en septembre, a annoncé l'Office fédéral de la statistique mardi.

Elle est au plus haut depuis février 2012 et conforme aux attentes. La BCE vise une inflation d'un petit peu moins de 2% dans la zone euro.

Mensuellement, les prix de détail harmonisés ont augmenté de 0,1% en octobre, au vu de données provisoires, ce qui est là encore conforme au consensus.

En données non harmonisées, le taux d'inflation ressort à 2,5% en octobre, au plus haut depuis 10 ans.

Les pressions sont les prix se sont intensifiées d'une manière générale, ce qui laisse supposer que leur hausse tient aussi à l'évolution de l'inflation de fond et non pas à ses éléments les plus instables que sont les prix alimentaires et ceux de l'énergie.

La statistique d'inflation provisoire ne donne pas le chiffre de l'inflation "core", c'est-à-dire en faisant abstraction de ses éléments les plus volatils.

Dans ce contexte de montée des pressions inflationnistes, la BCE a confirmé la semaine passée son intention de mettre un terme à la fin de l'année à son programme de rachat de 2.600 milliards d'euros d'actifs obligataires et de relever les taux pour la première fois depuis 2011 à un moment donné après l'été 2019.

Les données provisoires de l'inflation d'octobre de la zone euro dans son ensemble seront publiées mercredi. On anticipe une inflation annuelle de 2,2% après 2,1% en septembre.

La statistique d'inflation allemande est à relier à celle de l'emploi parue un peu plus tôt dans la journée.

Le nombre de demandeurs d'emploi a baissé en octobre en Allemagne et l'emploi a atteint un niveau record, confirmant la bonne santé de la première économie européenne.

Pour l'ensemble de la zone euro, les choses sont moins brillantes. La zone euro a dégagé une croissance en deçà des attentes au troisième trimestre, victime d'une ambiance morose tenant en particulier à l'Italie, qui semble devenir l'un de ses maillons faibles.

L'estimation de la croissance allemande du troisième trimestre est attendue pour le 14 novembre.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com