Allemagne : Amélioration confirmée du climat des affaires en janvier

Allemagne : Amélioration confirmée du climat des affaires en janvier
Allemagne : Amélioration confirmée du climat des affaires en janvier
Crédit photo © Reuters

par Maria Martinez

BERLIN (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré en janvier par rapport à décembre, la première économie d'Europe ayant démarré l'année avec un ralentissement de l'inflation et un redressement de ses perspectives, montre mercredi l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques Ifo.

Son indice s'est établi à 90,2, un chiffre conforme aux attentes des économistes et analystes interrogés par Reuters. Le mois précédent il était ressorti à 88,6 (chiffre révisé de 90,2).

La composante du jugement des chefs d'entreprise sur leurs conditions actuelles d'activité a en revanche légèrement reculé, à 94,1, après 94,4 le mois dernier, tandis que celle mesurant l'évolution de leurs anticipations s'est inscrit à 86,4 ce mois-ci après 83,2 en décembre. Le consensus était respectivement de 95,0 et 85,0.

Dans son rapport économique annuel, publié mercredi, le gouvernement allemand dit tabler désormais sur une croissance économique de 0,2% cette année, évitant de peu une récession, contre une prévision précédente de contraction de l'activité de 0,4%.

"Il n'y aura probablement pas de récession, mais le PIB pourrait légèrement diminuer au premier trimestre", a déclaré Klaus Wohlrabe, chef économiste à l'institut Ifo.

Pour Franziska Palmas, économiste chez Capital Economics, les conditions actuelles de l'économie allemande restent cependant difficiles au regard de la composante du jugement des chefs d'entreprise en la matière.

"La baisse de l'indice sur les conditions actuelles nous rappelle que l'économie n'est pas encore tirée d'affaire", a-t-il dit.

"RECETTE POLITIQUE"

D'après Carsten Brzeski, responsable macroéconomique chez ING, la résistance de l'économie allemande n'est pas liée à sa structure mais plutôt "à une recette politique simple utilisée avec succès par le gouvernement allemand au cours des 15 dernières années et perfectionnée récemment: la relance budgétaire".

La réduction des prix de gros du gaz et la réouverture de l'économie chinoise ont également renforcé la confiance économique, a-t-il ajouté.

"Même si l'économie allemande semble avoir évité le pire, cela ne signifie pas que les perspectives sont nécessairement prometteuses", a-t-il mis en garde.

Selon Jörg Krämer, chef économiste à la Commerzbank, malgré l'embellie de janvier, l'indice Ifo se situe toujours à un niveau qui a précédé régulièrement dans le passé une récession.

(Reportage Miranda Murray, Rachel More, Rene Wagner, Klaus Lauer, rédigé par Maria Martinez; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2023 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !