Afghanistan : Massoud, chef de la résistance au Panchir, prêt à parler aux taliban

Afghanistan : Massoud, chef de la résistance au Panchir, prêt à parler aux taliban
Afghanistan : Massoud, chef de la résistance au Panchir, prêt à parler aux taliban
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Le chef de la résistance aux taliban dans la vallée du Panchir a accueilli favorablement dimanche les propositions de chefs religieux en vue d'un règlement négocié permettant de mettre fin aux hostilités avec les islamistes au pouvoir à Kaboul.

Ahmad Massoud, chef du Front national de la résistance afghane (FNRA), en a fait l'annonce via Facebook après plusieurs jours de combats dans le Panchir, région montagneuse située au nord de la capitale où un noyau de forces d'opposition s'est regroupé depuis la prise de Kaboul par la milice islamiste le 15 août.

Les taliban avaient annoncé plus tôt avoir atteint la capitale provinciale du Panchir, Bazarak, après en avoir sécurisé les alentours.

"La FNRA accepte le principe de résoudre les problèmes actuels, de cesser immédiatement le combat et de poursuivre les négociations", a déclaré Ahmad Massoud, fils du célèbre commandant des moudjahidine du Panchir assassiné en 2001 par des djihadistes.

"Pour parvenir à une paix durable, la FNRA est prête à arrêter les combats à condition que les taliban cessent également leurs attaques et mouvements militaires dans le Panchir et l'Andarab", a-t-il ajouté, faisant référence à un district de la province voisine de Baghlan.

Des médias afghans ont fait état d'une réunion d'oulémas, théologiens musulmans, appelant les taliban à accepter un règlement négocié pour mettre fin aux combats dans le Panchir. Les nouveaux maîtres de Kaboul n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Dimanche, la FNRA a confirmé la mort de son principal porte-parole, Fahim Dashti, tué dans la journée. Fahim Dashti avait survécu à l'attentat suicide responsable du décès du père de Massoud, Ahmad Shah Massoud, le 9 septembre 2001, juste avant les attentats du 11 septembre aux États-Unis.

Il avait publié ces derniers jours sur Twitter une série de messages promettant que la résistance aux taliban continuerait.

Samedi, le groupe humanitaire italien Emergency a déclaré que les taliban avaient réussi à atteindre un hôpital qu'il gère dans le district d'Anabah, à l'intérieur de la vallée.

Les miliciens fondamentalistes ont déjà annoncé avoir pris le contrôle du Panchir, mais les affrontements ont perduré, chaque camp annonçant de lourdes pertes dans le camp adverse.

(Rédigé par James Mackenzie; version française Jean-Stéphane Brosse et Elizabeth Pineau)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !