Afghanistan : Le personnel de l'Onu harcelé et intimidé

Afghanistan : Le personnel de l'Onu harcelé et intimidé
Afghanistan : Le personnel de l'Onu harcelé et intimidé
Crédit photo © Reuters

NATIONS UNIES (Reuters) - Le personnel afghan des Nations unies toujours en Afghanistan est de plus en plus victime de harcèlement et d'intimidations depuis la prise de pouvoir des taliban le mois dernier, a déclaré jeudi l'envoyée spéciale des Nations unies en Afghanistan, Deborah Lyons.

"Nous sommes de plus en plus inquiets du nombre croissant de cas de harcèlement et d'intimidations rapportés par notre personnel. Nous continuerons de leur apporter notre soutien et de les protéger", a-t-elle dit devant le Conseil de sécurité de l'Onu.

"L'Onu ne peut pas mener à bien son travail, un travail si essentiel pour le peuple afghan, si son personnel est sujet à des intimidations, s'il craint pour sa vie, s'il ne peut se déplacer librement", a ajouté Deborah Lyons.

Alors que les taliban ont tenté de rassurer les Afghans et les pouvoirs occidentaux sur leur volonté de respecter les droits de l'homme, les informations faisant état de représailles ont sapé la confiance.

"Nous sommes scandalisés par les informations selon lesquelles les taliban ont usé de représailles contre le personnel de l'Onu en Afghanistan. C'est tout simplement inacceptable", a dit le diplomate américain Jeffrey DeLaurentis.

Il a appelé les taliban a respecter l'indépendance et la neutralité de l'Onu.

Il a aussi déclaré que les Etats-Unis avaient reçu des rapports selon lesquels des membres féminins du personnel de l'Onu et des partenaires des Etats-Unis s'étaient vu interdire l'accès à leurs bureaux ou avaient été obligées de se rendre sur leurs lieux de travail accompagnées d'un chaperon masculin.

(Reportage Michelle Nichols; version française Camille Raynaud)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !