Accusé de viol, Darmanin bénéficie d'un nouveau non-lieu

Accusé de viol, Darmanin bénéficie d'un nouveau non-lieu

PARIS, 24 janvier (Reuters) - La Cour d'appel de Paris a confirmé mardi une ordonnance de non-lieu au bénéfice du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui était accusé de viol par une ancienne sympathisante de l'UMP.

Témoin assisté dans ce dossier, Gérald Darmanin avait déjà bénéficié en juillet dernier d'une ordonnance de non-lieu, alors rendue par le juge chargé d'instruire l'affaire.

Le ministre a toujours clamé son innocence et évoqué une relation sexuelle librement consentie avec son accusatrice.

La décision rendue ce mardi est toujours susceptible d'un pourvoi en cassation, voire d'un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme. (Rédigé par Nicolas Delame, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2023 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !