Accord de principe USA-Chine pour un sommet virtuel Biden-Xi cette année

Accord de principe USA-Chine pour un sommet virtuel Biden-Xi cette année
Accord de principe USA-Chine pour un sommet virtuel Biden-Xi cette année
Crédit photo © Reuters

par John Revill et Steve Holland

ZURICH/WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis et la Chine sont parvenus à un accord de principe pour la tenue avant la fin de l'année d'un sommet virtuel entre les présidents Joe Biden et Xi Jinping, a déclaré mercredi un haut représentant américain, après une réunion sino-américaine à haut niveau ministériel destinée à favoriser le dialogue.

Cette annonce intervient après la rencontre à huis clos à Zurich, en Suisse, entre le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche Jake Sullivan et le chef de la diplomatie chinoise Yang Jiechi, qui se retrouvaient pour la première fois en face-à-face depuis des échanges houleux en Alaska en mars dernier.

Le rendez-vous s'inscrivait dans le cadre de la promesse de Washington et de Pékin de favoriser leur dialogue, sur fond de rivalité stratégique croissante et de divergences sur un éventail de questions.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, la porte-parole de la Maison blanche, Jen Psaki, a déclaré que le calendrier et les contours précis du sommet Biden-Xi faisaient toujours l'objet de discussions.

Joe Biden et Xi Jinping se sont entretenus par téléphone le 9 septembre, après quasiment sept mois sans communications directes entre eux. Les deux dirigeants ont souligné la nécessité de garantir que la concurrence entre les Etats-Unis et la Chine ne se transformerait pas en conflit.

Les discussions bilatérales depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison blanche, en janvier dernier, n'ont pas permis d'avancées concrètes. D'après des représentants américains, l'entretien téléphonique du mois dernier devait servir à déterminer si des échanges à très haut niveau pourraient permettre de sortir de l'impasse.

Yang Jiechi et Jake Sullivan ont eu, pendant six heures, des discussions constructives et franches, ont rapporté les deux camps. Selon Washington, le ton était très différent de celui de la réunion en Alaska plus tôt cette année - la première avec Pékin depuis la prise de fonction de l'administration Biden.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a rapporté que Yang Jiechi a déclaré à Jake Sullivan qu'une confrontation entre la Chine et les Etats-Unis nuirait gravement aux deux pays et au monde entier.

"Les deux camps ont accepté de prendre des mesures (...) pour renforcer les communications stratégiques, gérer les divergences de manière appropriée, et éviter tout conflit ou confrontation", a-t-il dit dans un communiqué.

Par ailleurs, la représentante américaine au Commerce, Katherine Tai, en visite à Paris pour des réunions de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), a dit espérer pouvoir s'entretenir bientôt avec ses homologues chinois, alors que l'administration Biden a dévoilé lundi sa stratégie commerciale à l'égard de la Chine.

(Reportage Michael Martina, Steve Holland et Daphne Psaledakis à Washington, John Revill à Zurich; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !