»
»
»
Consultation

Accord de principe entre Paris et Londres sur la pêche de Saint-Jacques

Accord de principe entre Paris et Londres sur la pêche de Saint-Jacques
Crédit photo © Reuters

LONDRES/PARIS (Reuters) - La France et le Royaume-Uni sont parvenus à un accord de principe sur la pêche de coquilles Saint-Jacques en Baie de Seine, après les accrochages entre pêcheurs français et britanniques au large de la Normandie, ont annoncé les ministères de l'Alimentation et de l'Agriculture des deux pays.

Côté français, Stéphane Travert a salué une négociation "qui a permis de poser les bases d'un accord dont il souhaite la conclusion dans les meilleurs délais", en vue notamment de préserver "une gestion durable" de la coquille Saint-Jacques.

"Il s'agit d'une avancée positive, dont certaines modalités devront être précisées lors d'une réunion qui se tiendra vendredi 7 septembre à Paris sous un format identique à la réunion d'aujourd'hui", a-t-il précisé à l'issue de cette première rencontre à Londres.

"Dans l'attente d'un accord définitif, les professionnels se sont engagés à respecter la période française de fermeture de la pêche à la coquille Saint-Jacques en baie de Seine", a-t-il noté.

Les bateaux français ont interdiction de pêcher la Saint-Jacques de mai à début octobre tandis que les Britanniques ne sont pas soumis aux mêmes règles.

La semaine dernière, des scènes de bataille navale ont opposé pêcheurs français et britanniques, certains de ces derniers rapportant avoir été attaqués par plusieurs bateaux hexagonaux dans les eaux internationales.

"Les gouvernements et les pêcheurs du Royaume-Uni et de la France ont tenu des discussions constructives aujourd'hui sur la pêche de Saint-Jacques en Manche-Est et notamment en Baie de Seine", peut-on lire dans un communiqué publié par le ministère britannique. "Un accord de principe a été trouvé", poursuit ce communiqué.

Le président du comité régional des pêches de Normandie, Dimitri Rogoff, a salué un "bon accord global". "Les termes de 2017 sont reconduits pour les bateaux de plus de 15 mètres. Les accords pour les bateaux moins de 15 mètres (sont) à finaliser avec des compensations à définir", a-t-il précisé.

(Elisabeth O'Leary, Paul Sandle et Geert De Clercq, Julie Carriat pour le service français, édité par Nicolas Delame)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com