»
»
»
Consultation

AB InBev renonce à l'IPO de sa filiale Asie

AB InBev renonce à l'IPO de sa filiale Asie
Crédit photo © Reuters

par Julie Zhu, Joshua Franklin et Jessica DiNapoli

HONG KONG (Reuters) - Anheuser-Busch InBev a annoncé vendredi qu'il ne procéderait pas à l'introduction en Bourse de sa filiale Asie-Pacifique à Hong Kong.

Le premier brasseur mondial a déclaré que cette décision était due à "plusieurs facteurs, y compris les conditions du marché en vigueur".

Il s'agissait de la plus importante IPO de l'année dans le monde. Budweiser Brewing Company APAC entendait lever jusqu'à 9,8 milliards de dollars (8,7 milliards d'euros).

La filiale Asie-Pacifique d'AB InBev, qui détient un portefeuille de plus de 50 marques de bière dans la région, voulait placer 1,6 milliard d'actions à un prix unitaire compris entre 40 et 47 dollars de Hong Kong (4,54 à 5,33 euros).

A Hong Kong, une IPO ne peut coter que 10% au plus en

dessous de la fourchette indicative sans avoir à solliciter l'autorisation des autorités si ce risque est indiqué dans la notice d'information.

Ce n'était apparemment pas le cas dans celle de Budweiser et AB InBev est resté ferme sur le prix de 40 dollars de Hong Kong par action, ce qui signifie que certains investisseurs américains ont réduit la taille de leurs ordres, ont indiqué des sources.

Budweiser APAC avait reçu des offres de la part de fonds spéculatifs et de gérants de fortune dans la fourchette indicative mais certains investisseurs américains de long terme, qui sont souvent prioritaires lors d'une IPO, ont soumis des offres à moins de 40 dollars de Hong Kong, selon ces mêmes sources.

Les actions ont été placées à un prix indicatif variant de 40 à 47 dollars locaux.

Les dirigeants de la société et les représentants de JPMorgan et Morgan Stanley, co-chefs de file de l'opération, se sont rencontrés à New York pour discuter du prix de l'IPO après la clôture du livre d'ordres jeudi.

Selon des sources, AB Inbev avait des difficultés à obtenir une demande suffisante de la part des investisseurs à long terme

L'essentiel du produit de l'IPO était destiné au remboursement de la dette de la société-mère belge, qui avait acheté fin 2016 son rival britannique SABMiller pour une centaine de milliards de dollars.

L'action AB InBev a terminé en baisse de 1,09% à la Bourse de Bruxelles% vendredi matin en réaction à ce retard.

(Avec Jennifer Hughes; Claude Chendjou et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey et Wilfrid Exbrayat)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com