A Washington, un ministre ukrainien appelle à l'unité contre la Russie

A Washington, un ministre ukrainien appelle à l'unité contre la Russie
A Washington, un ministre ukrainien appelle à l'unité contre la Russie
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le ministre ukrainien de la Défense, Oleksy Reznikov, a appelé jeudi lors d'une visite au Pentagone à une unité mondiale afin d'empêcher une nouvelle "escalade" de la Russie contre l'Ukraine, alors que Kiev et Washington s'inquiètent d'une activité militaire russe qu'ils considèrent inhabituelle.

D'après l'Ukraine, quelque 100.000 soldats russes sont déployés à la frontière entre les deux pays, un déploiement de troupes que l'armée américaine considère inhabituel sans toutefois l'avoir décrit comme les préparatifs d'une attaque.

Le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a admis mercredi que les Etats-Unis n'étaient "pas certains de ce que M. Poutine prépare".

Le chef du Pentagone a reçu jeudi son homologue ukrainien, lequel a prévenu des conséquences d'une éventuelle offensive militaire russe.

"Cette possible escalade aura certainement des conséquences catastrophiques pour l'Europe toute entière", a dit Oleksy Reznikov, selon des propos en partie retranscrits par le Pentagone.

"Qu'elle se produise ou pas dépend grandement de l'unité et de la détermination du monde civilisé pour stopper cette agression", a ajouté le ministre ukrainien de la Défense.

Lloyd Austin a assuré à Oleksy Reznikov que le Pentagone surveillait étroitement les mouvements russes à la frontière ukrainienne.

"Et nous avons clairement exprimé nos préoccupations à propos des activités déstabilisatrices de la Russie et notre désir de davantage de transparence", a déclaré le secrétaire américain à la Défense, d'après le compte-rendu diffusé par ses services.

Moscou, qui dément vouloir mener une offensive, dénonce des accusations incendiaires et l'activité accrue de l'Otan dans la région.

Le président russe Vladimir Poutine a estimé jeudi que l'Occident prenait à la légère les avertissements de la Russie de ne pas franchir ses "lignes rouges", réclamant par ailleurs des garanties sur la sécurité de son pays.

(Reportage Phil Stewart; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !