»
»
Consultation

Une semaine rouge vif pour le CAC40

Une semaine rouge vif pour le CAC40
Une semaine rouge vif pour le CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Grosses secousses sur le CAC40 cette semaine. Sur cinq séances, l'indice parisien abandonne 4,91%, à 5.096 points ce vendredi soir, au plus bas depuis la fin mars. Après les récentes tensions obligataires (notamment aux Etats-Unis), les craintes autour de la situation financière de l'Italie, les tensions commerciales entre les Etats-Unis et leurs principaux partenaires, le FMI a rajouté une couche cette semaine en révisant à la baisse ses projections de croissance mondiale. Pas de quoi rassurer alors que débute la saison des trimestriels de part et d'autre de l'Atlantique. Au sein de l'indice parisien, seul Carrefour finit la semaine dans le vert. Les valeurs du luxe ont encore une fois été fortement chahutées malgré une publication globalement solide de LVMH. Les technologiques ont souffert dans le sillage des grandes valeurs américaines à Wall Street (le Nasdaq a plongé de plus de 5% en 2 séances) alors que les pétrolières ont subi la rechute des cours du brut.

Les valeurs

* Iliad gagne 6,3%, soutenu par des notes d'analystes. Macquarie est passé de "sous-performance" à "neutre" sur la maison mère de Free, en remontant de 80 à 100 euros son objectif. Raymond James a également réitéré son avis 'surperformer' sur la valeur associé à un objectif de cours de 240 euros.

* M6 avance de 5,3%. La vente des Girondins de Bordeaux au fonds d'investissement américain GACP est en bonne voie. Le conseil de Bordeaux Métropole s'est prononcé en faveur du transfert de la garantie de paiement du loyer du stade Matmut Atlantique de l'actuel propriétaire M6 vers GACP. Avec ce vote positif sur l'engagement du repreneur à payer jusqu'en 2045 un loyer de 3,85 millions d'euros par an, GACP a désormais le feu vert pour mener à bien le projet de rachat qui devrait être finalisé d'ici la fin du mois d'octobre. Barclays par ailleurs maintenu son conseil 'surpondérer', estimant que le groupe devrait profiter de la réforme à venir de l'audiovisuel en France.

* Akwel (+5,8%) avec Plastivaloire (+4,7%) et Le Belier (+7,4%). Massacrés ces dernières semaines, les petits équipementiers automobiles se sont offert un petit rebond cette semaine.

* Ingenico prend 1,1%. Le leader mondial des solutions de paiement intégrées a été approché par Natixis, qui a "confirmé son intérêt à explorer la logique d'un rapprochement industriel de ses activités de paiement avec celles du groupe Ingenico". Dans un secteur qui consolide sous l'effet de l'essor du paiement électronique, Ingenico est régulièrement cible de rumeurs. Le fonds de capital-investissement CVC a été désigné comme un des derniers prétendants à la reprise de la société dirigée par Philippe Lazare. Ingenico a indiqué "avoir fait l'objet d'approches préliminaires en vue d'une opération stratégique". La société expliquant avoir "initié une revue de ses options stratégiques et de leurs mérites respectifs. Outre Natixis, Edenred serait également sur les rangs.

A l'inverse, * Archos plonge de 25,2%. Le groupe fait appel au marché pour financer le virage stratégique engagé depuis plusieurs mois et soutenir les activités de recherche et développement de la société en matière d'intelligence artificielle et de blockchain. Archos cherche à lever 4 millions d'euros, voire jusqu'à 4,7 ME, via l'émission de nouvelles actions à hauteur de 0,40 euro chacune, soit avec une décote faciale de 32,2% par rapport au cours de clôture de l'action Archos du 9 octobre.

* Worldline trébuche encore de 10,7% après un déficit de 10% la semaine précédente.

* Ipsen décroche de 10%. JP Morgan a dégradé le titre du laboratoire de 'neutre' à 'sous-pondérer'. L'objectif a été confirmé à 120 euros.

* LVMH perd 8,3% avec Kering (-11,5%) et Hermes (-8%). Le secteur du luxe a continué de souffrir malgré une publication trimestrielle de LVMH globalement solide. Les craintes d'un ralentissement à venir d'une demande chinoise devenue cruciale pour l'industrie sont loin d'être dissipées. D'autant que le numéro un mondial du secteur a confirmé le renforcement des contrôles des autorités douanières chinoises lors du retour au pays de touristes chinois.

* Dassault Systèmes trébuche de 6,4% avec Capgemini (-7,4%) et STMicroelectronics (-5,4%). Dans le sillage du Nasdaq, le compartiment technologique a souffert à Paris.

* Groupe ADP rend 6,3%. Les derniers commentaires du gouvernement sur le projet de cession d'une partie de la participation détenue par l'Etat (50,6%) dans Groupe ADP ont pesé sur la valeur. Bruno Le Maire a notamment indiqué que "si à un moment donné, une puissance étrangère voulait prendre le contrôle d'Aéroport de Paris, la réponse serait non"... De quoi écarter les candidats internationaux potentiels à une prise de participation importante dans l'opérateur aéroportuaire.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com