Accueil
Actualités
Consultation

Transport : Bruxelles autorise la création d'ITA, future compagnie nationale italienne

Transport : Bruxelles autorise la création d'ITA, future compagnie nationale italienne
Transport : Bruxelles autorise la création d'ITA, future compagnie nationale italienne
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — ITA va pouvoir voir le jour. Bruxelles a donné son feu vert à la création de la future compagnie nationale italienne qui succèdera à l'historique Alitalia, sommée quant à elle de rembourser 900 millions d'euros d'aides d'Etat jugées illégales.

La Commission européenne a approuvé l'injection de 1,35 milliard d'euros dans ITA, disant avoir constaté une "une séparation nette entre Alitalia et la nouvelle compagnie aérienne ITA et que cet investissement dans ITA était conforme aux conditions qu'un investisseur privé aurait acceptées". Cet argent frais sera apporté au cours des trois prochaines années, avec une première tranche de 700 millions d'euros en 2021.

"Notre évaluation du plan d'entreprise d'TA a montré que l'Italie investit dans ITA conformément aux conditions du marché. Ceci est également confirmé par trois rapports d'experts indépendants soumis par l'Italie. Et c'est là une différence cruciale par rapport aux deux prêts en faveur d'Alitalia, sur lesquels nous avons adopté une décision négative aujourd'hui", souligne l'exécutif européen.

ITA sera pleinement opérationnelle à partir du 15 octobre, a annoncé en juillet le Trésor après de longues et difficiles négociations entre Rome et Bruxelles. Selon des chiffres publiés en juillet par le ministère de l'Industrie, 2.800 salariés d'Alitalia pourraient être repris par ITA cette année et 5.750 de plus en 2022. Alitalia comptait quelque 11.000 salariés.

"Une fois qu'ITA aura décollé, c'est à l'Italie et à la direction d'ITA de profiter de cette opportunité, une fois pour toutes. Il s'agit de créer une compagnie aérienne qui soit viable, qui opère sur un pied d'égalité avec ses concurrents, qui soit à la hauteur de ses ambitions en matière de durabilité et qui connaisse le succès pendant longtemps. Les bonnes bases ont été posées. Et nous continuerons à faire notre part pour garantir une concurrence équitable dans le secteur européen de l'aviation", conclut la CE.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !