Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Stratégie : rotation sectorielle en question

Stratégie : rotation sectorielle en question
Stratégie : rotation sectorielle en question
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La rotation sectorielle au profit des titres décotés de qualité ("value") au détriment des valeurs de croissance fait beaucoup parler ces derniers temps. Pour de nombreux spécialistes, le mouvement ne pourra toutefois durer que sous certaines conditions, des hausses de taux et une reprise de l'inflation étant perçues comme essentielles. Pour les stratèges d'UBS, les nouvelles sur de potentiels vaccins contre le coronavirus sont clairement positives et l'ampleur de l'écart de valorisation avec la croissance est telle qu'il faut s'attendre à une revalorisation des actions dites 'value'.

Mais le résultat des élections américaines n'est pas idéal pour la 'value' dans la mesure où un potentiel plan de soutien moins massif qu'anticipé risque de peser sur les taux et les attentes d'inflation. La banque suisse voit ainsi l'inversion de la hausse de la 'value' européenne comme un "risque clair à court terme" car l'essentiel de la dispersion de la valorisation entre la croissance et la 'value' était présent avant la crise du Covid-19. Elle voit de meilleurs arguments pour une rotation vers les petites et moyennes capitalisations que pour la 'value'.

Mal à l'aise dans un environnement de taux bas, la "value" ne pourra poursuivre son rebond qu'à la condition que la confiance du consommateur continue de s'améliorer et que de nouveaux progrès vers l'introduction d'un vaccin contre le COVID-19 soient réalisés, affirme également John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud. "Enfin, enterrer aujourd'hui les valeurs technologiques serait une grave erreur que nous ne ferons pas... C'est simplement l'attention des investisseurs qui s'en est détournée".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !