Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Stratégie : des marchés trop euphoriques, l'heure de prendre ses bénéfices ?

Stratégie : des marchés trop euphoriques, l'heure de prendre ses bénéfices ?
Stratégie : des marchés trop euphoriques, l'heure de prendre ses bénéfices ?

(Boursier.com) — Les marchés sont trop optimistes et l'heure de prendre ses bénéfices a sonné. C'est en tous cas l'avis des stratèges de Bank of America alors que l'enquête mensuelle de la banque, menée du 6 au 12 novembre, auprès de gestionnaires de fonds supervisant 526 milliards de dollars confirme l'humeur jubilatoire du marché depuis la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine et après les résultats préliminaires prometteurs d'un vaccin anti-Covid-19 développé par Pfizer et BioNTech.

Selon l'étude en question, l'allocation en actions a atteint son plus haut niveau depuis janvier 2018 alors que les positions en cash ont plongé à leur plus bas depuis avril 2015. De plus, les prévisions de croissance économique n'ont jamais été aussi élevées depuis 20 ans. Parmi les investisseurs interrogés, 91% s'attendent ainsi à ce que l'économie soit plus forte au cours des 12 prochains mois, et 66% pensent que la croissance mondiale est en phase de début de cycle. Les gérants n'ont pas non plus été aussi optimistes dans leurs prévisions de bénéfices mondiaux depuis 2002.

Dans ce contexte, les investisseurs se sont rués sur les actifs plus volatils tels que les petites capitalisations, les actions dites 'value', les banques et les actions des marchés émergents, tout en se détournant des obligations et des produits de consommation.

"La rotation peut se poursuivre au quatrième trimestre, mais nous disons 'vendez le vaccin' dans les semaines ou les mois à venir car nous pensons que nous sommes proches du "full bull'", affirment les stratèges de BofA. Avec l'optimisme des investisseurs sur les bourses qui augmente fortement, un "processus de plafonnement est en cours".

Autre preuve de cette quasi-euphorie sur les marchés financiers, 6% des gestionnaires déclarent prendre des risques plus élevés que la normale, un niveau plus observé depuis janvier 2018. Parmi les actifs que les investisseurs voient surperformer l'année prochaine, les marchés émergents, le S&P 500 et le pétrole figurent en tête de liste.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !