Accueil
»
Actualités
»
Consultation

SoftBank serait la "Nasdaq whale" qui a secoué la "tech" à Wall Street

SoftBank serait la "Nasdaq whale" qui a secoué la "tech" à Wall Street
SoftBank serait la 'Nasdaq whale' qui a secoué la 'tech' à Wall Street

(Boursier.com) — La frénésie sur le Nasdaq va-t-elle prendre fin cette semaine ? Après deux séances de forte correction, les futures sur l'indice de la tech américaine pointaient encore dans le rouge lundi soir, de l'ordre de 0,4%, même si les futures des deux autres principaux indices américains (Dow Jones et S&P 500) sont repassés dans le vert. Rappelons que Wall Street est resté portes closes lundi en raison du 'Labor Day'.

Le mouvement de correction pourrait ainsi se poursuivre mardi sur les valeurs technologiques. Outre des prises de profits légitimes après la folle ascension du Nasdaq et les niveaux de valorisation stratosphériques atteints par certains grands noms de la tech, les dernières révélations du 'Financial Times' pourraient accélérer ce début de consolidation. Ainsi, selon le quotidien britannique, le conglomérat japonais SoftBank Group aurait participé à l'envolée du Nasdaq, en prenant des positions substantielles sur les dérivés actions de grandes entreprises technologiques américaines.

Depuis quelques temps, des rumeurs faisant état de gros acteurs derrière l'activité frénétique sur ces produits dérivés circulaient dans les salles de marché. La Baleine du Nasdaq ("Nasdaq whale") pourrait ainsi avoir été découverte. Toujours selon le 'FT', la firme nippone aurait au total pris une exposition théorique d'environ 30 milliards de dollars en utilisant ces options d'achat et ses gains (non réalisés) atteindraient près de 4 milliards de dollars.

A la Bourse de Tokyo, l'annonce de cette stratégie risquée a fait chuter l'action SoftBank de 7,2% lundi, alors que l'indice Nikkei cédait 0,5%.

Des positions gigantesques prises sur les marchés d'options sur actions

"Ce sont les plus gros échanges que j'ai vus en 20 ans", indique au quotidien financier un gestionnaire de fonds spéculatifs américain spécialisé dans les produits dérivés. "Le flux est énorme".

La valeur nominale globale des options d'achat négociées sur les actions américaines individuelles a atteint en moyenne 335 milliards de dollars par jour au cours des deux dernières semaines, selon Goldman Sachs. Soit plus du triple de la moyenne observée entre 2017 et 2019 !

SoftBank a fait part en août du lancement d'une nouvelle unité de trading de titres publics, allant au-delà de sa base traditionnelle d'investissements dans les télécommunications et les starts-up privés via son fonds Vision de 100 milliards de dollars. 'Bloomberg' avait alors rapporté que le conglomérat visait des investissements de plus de 10 milliards de dollars, peut-être des dizaines de milliards, et utiliserait des structures de financement qui lui permettraient d'éviter de divulguer ses positions...

"Dans un monde où les volumes sont faussés par le trading effréné des algos, tout flux d'ordres réel peut avoir un impact étonnamment important sur les prix", souligne Peter Tchir, responsable de la stratégie macro chez Academy Securities. "En négociant des options, ils maximisent leur position."

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !