Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Retraite : le régime de la fonction publique en plein déséquilibre

Retraite : le régime de la fonction publique en plein déséquilibre

Le régime de retraite de la fonction publique ne s'autofinance qu'à hauteur de 27% ! Le solde des pensions versées, à savoir une somme de 37,3...

Retraite : le régime de la fonction publique en plein déséquilibre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le régime de retraite de la fonction publique ne s'autofinance qu'à hauteur de 27% ! Le solde des pensions versées, à savoir une somme de 37,3 milliards d'euros en 2013, doit être compensé par le budget de l'Etat... Telle est la conclusion alarmante d'un rapport autour duquel le Conseil d'orientation des retraites (COR) doit se réunir aujourd'hui et dont 'Le Figaro' publie des éléments.

Historiquement, le régime des fonctionnaires a toujours été équilibré chaque année par une cotisation fictive de l'Etat employeur, qui est l'équivalent d'une subvention... Le déséquilibre de ce régime n'est donc pas nouveau, mais il s'est accentué rapidement ces dernières années, sous l'effet des départs en retraite des "baby boomers" et du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux, qui a réduit la base des cotisants.

A titre de comparaison, à la CNAV, le régime de base du secteur privé, les cotisations versées par les salariés et les employeurs représentent 83% du montant des prestations versées, le solde provenant notamment de la CADES (Caisse d'amortissement de la dette sociale), des caisses d'allocations familiales, de l'Etat et du fonds de solidarité vieillesse (FSV).

Dans le privé, la population qui cotise continue d'augmenter alors que dans le public, elle diminue sous l'effet des politiques de réduction du nombre de fonctionnaires. Fin 2012, la France comptait ainsi 2,3 millions de retraités de la fonction publique d'Etat pour seulement 2,1 millions de cotisants, alors que dans le privé, on dénombre encore 1,38 salarié par retraité...

Le rapport du COR ne prend pas en compte la réforme des retraites de s'appliquera à partir de 2014. Mais celle-ci ne modifiera pas fondamentalement la donne, malgré les hausses de cotisations prévues dans la fonction publique et l'allongement de la durée de cotisation à partir de 2020. Au final, ces mesures ne rapporteront au régime de la fonction publique que 300 millions d'euros en 2014 et 800 ME en 2020...Une goutte d'eau par rapport aux 37,3 milliards d'euros de subventions versées par l'Etat...

©2013-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !