»
»
Consultation

Première semaine de 2019 dans le vert pour le CAC 40 !

Première semaine de 2019 dans le vert pour le CAC 40 !
Première semaine de 2019 dans le vert pour le CAC 40 !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le marché parisien a débuté 2019 comme il avait fini 2018, à savoir en faisant du yoyo. La volatilité est toujours bien présente et le moindre signe d'essoufflement de la croissance mondiale provoque de lourds dégagements sur les actifs risqués. A ce titre, le ralentissement de l'activité manufacturière en zone euro comme aux Etats-Unis et sa contraction en Chine n'ont fait qu'accentuer les inquiétudes des opérateurs et souligner l'impact des tensions commerciales entre Washington et Pékin sur l'activité. Le rare avertissement d'Apple sur ses ventes a également mis le feu aux poudres, Tim Cook mettent en avant la faiblesse des ventes d'iPhone en Chine.

La fin de semaine a heureusement été plus joyeuse sur les places boursières avec l'annonce d'une activité dans les services au plus haut depuis six mois en Chine et des chiffres stellaires de l'emploi aux Etats-Unis. Le discours de Jerome Powell, le patron de la Fed, a également rassuré les opérateurs, ce dernier se montrant beaucoup plus flexible qu'au cours de ses dernières sorties. Au final, sur trois séances et demi, le CAC40 s'offre un gain de 1,24%, à 4.737 points ce vendredi soir.

Les valeurs à suivre

* Nicox flambe de 32% alors que la société spécialisée en ophtalmologie a annoncé que son partenaire licencié (Bausch + Lomb) avait reçu l'approbation de VYZULTA (solution ophtalmique de latanoprostène bunod) au Canada. Il s'agit de la première approbation pour le groupe en dehors des États-Unis.

* DBV Technologies s'envole de près de 30%. La société biopharmaceutique a annoncé des changements organisationnels "pour renforcer ses compétences dans le cadre du développement de la plateforme Viaskin"...

Les parapétrolières * CGG, TechnipFMC et Vallourec remontent de respectivement 9,9%, 5,4% et 10,3%, dans le sillage des cours du brut.

* Bourbon reprend 7,3%. Le groupe parapétrolier a renouvelé ses accords (waiver) avec la majorité de ses créanciers, l'autorisant ainsi à suspendre l'exigibilité de ses loyers et de sa dette. La société a précisé que ce waiver "lui permet de rester focalisé sur ses priorités opérationnelles tout en poursuivant dans un cadre sécurisé, la recherche de toute solution de nature à mettre sa dette en adéquation avec ses performances".

* Renault grignote 0,4%. Incarcéré au Japon depuis le 19 novembre, Carlos Ghosn aurait demandé à être présenté au tribunal dans les cinq jours pour être notifié du motif de sa détention. Selon la TV locale 'NHK', le PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan a déposé vendredi une demande d'audience publique pour connaître ce motif. NHK, citant Motonari Otsuru, l'avocat de Carlos Ghosn, a rapporté que son client avait l'intention de comparaître.

A l'inverse, * STMicroelectronics plonge de 11%, emporté par la chute d'Apple suite à l'avertissement du groupe californien.

* TF1 et M6 reculent de 2,1% et 1,7%. Dans une note sectorielle, Morgan Stanley a indiqué être toujours négative sur les valeurs des médias en Europe, estimant que les investissements nécessaires dans les services de vidéos à la demande vont peser sur les free cash flow, les résultats et la distribution de dividendes. La banque américaine réitère ainsi son conseil 'sous-pondérer' sur la 6 tout en réduisant sa cible de 14 à 11,4 euros. Le broker reste également à 'sous-pondérer' sur la 'une' avec un objectif abaissé de 7,1 à 5,6 euros.

* Dassault Systemes (-1,7%) et Capgemini (-3,9%) ont également souffert de la chute de la tech américaine.

* Kering (-0,2%), Hermès (-0,1%) et LVMH (-0,6%) ont été pénalisés par les craintes entourant la situation en Chine même si le rebond de fin de semaine a permis de limiter la casse. Les craintes de ralentissement pour la filière luxe ont été exacerbées par le ' warning' d'Apple. La marque à la pomme, dont les ventes représentent un bon baromètre de la croissance mondiale et un indicateur avancé du moral des consommateurs, a révisé en baisse ses prévisions de facturations pour le premier trimestre.

* Pernod Ricard cède 0,2%. Le groupe de spiritueux a été dégradé à 'sous-performer' par Bernstein. Le broker, qui a également abaissé sa recommandation sur Diageo, pense que les fortes tendances organiques se poursuivront en 2019, mais note que les deux groupes se négocient avec une prime "exceptionnellement élevée" par rapport à leurs pairs.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com