Accueil
Actualités
Consultation

Michelin : pour durer !

Michelin : pour durer !
Michelin : pour durer !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Michelin présente en première mondiale deux pneumatiques, l'un destiné aux automobiles et l'autre aux autobus, contenant respectivement 45% et 58% de matériaux durables. Homologués pour rouler sur la route, ces pneus présentent des niveaux de performance rigoureusement identiques aux pneumatiques actuels.

Michelin franchit une nouvelle étape vers la présérie et la commercialisation d'ici deux à trois ans de nouvelles gammes qui incluront des taux de matériaux durables élevés. Le Groupe est donc sur la bonne voie pour respecter ses engagements d'une production globale obtenue à partir de 100% de matières biosourcées, renouvelables ou recyclées d'ici 2050, avec une étape de 40% en 2030...

Michelin doit ces progrès à une utilisation plus importante de caoutchouc naturel, ainsi qu'à l'intégration dans ses pneus de noir de carbone recyclé, d'huiles comme celle du tournesol et de résines biosourcées, de silice issue d'écorce de riz, ou bien encore d'acier recyclé.

Feuille de route

Véritable engagement du Groupe, l'intégration de matériaux durables dans le développement de ses pneumatiques ne fait aucun compromis sur les performances et veille à ne pas dégrader l'impact environnemental de chacune des étapes du cycle de vie : conception, fabrication, transport, usage et recyclage.

Pour tenir sa feuille de route, Michelin peut compter sur son expertise dans le domaine des matériaux de haute technologie ainsi que sur la contribution de l'ensemble de son département 'R&D' constitué de 6.000 ingénieurs, chercheurs, chimistes et développeurs. A noter qu'en 2021 Michelin détenait 3.678 brevets actifs uniquement pour les matériaux.

Conscient que la vitesse et la nature des innovations dans le domaine des matériaux durables nécessitent des compétences nouvelles, le Groupe s'est engagé dans un programme de partenariats ciblés, lui permettant d'accélérer le développement de technologies de rupture, en particulier dans les domaines de la transformation et du recyclage. A titre d'exemple on peut citer Pyrowave
(r-styrène), Carbios (r-PET), Enviro (rCB), IFPEN/Axens avec la participation de l'ADEME (bio-butadiène), le projet Empreinte mené avec l'ADEME ou encore les projets de mise en place d'économie circulaire BlackCycle et Whitecycle que Michelin mène avec de nombreux partenaires Européens et le soutien de l'UE afin de transformer des pneus en fin de vie en matières premières de très haute qualité ré incorporables dans les pneus neufs.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !