»
»
Consultation

Marchés : le compartiment pétrolier recherché !

Marchés : le compartiment pétrolier recherché !
Marchés : le compartiment pétrolier recherché !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans un marché parisien quasi stable, les pétrolières jouent les vedettes ce mercredi en matinée en trustant les premières places du palmarès SRD. En hausse respectivement de 3,5 et 3,4%, Vallourec et Maurel & Prom se distinguent particulièrement. TechnipFMC, qui avait connu mardi une séance difficile dans un volume creux, se redresse quant à lui de 3,2% à 27,80. Toujours au sein de l'indice CAC40, Total grimpe de 1% à 52,31 euros. Seule exception dans cet élan d'optimisme, Bourbon fait quasiment du surplace en n'avançant que de 0,2% à 5,21 euros.

En attendant les stocks US...

Le compartiment pétrolier et parapétrolier profite directement de la hausse des prix de l'or noir, dans le sillage de la décision de Washington de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien et de rétablir les sanctions à l'égard de ce pays. Le cours du baril de pétrole de la mer du Nord bondit de près de 3% ce matin au plus haut depuis trois an et demi, à 77 dollars environ. Le WTI est également bien orienté avant la publication des stocks pétroliers hebdomadaires aux US, prévue ce jour. Le consensus est calé sur une baisse, à -0,2 millions de barils.

Conséquences sur le long termeQuel sera l'effet demain sur le cours du " brut " du retrait américain de l'accord de Vienne de 2015 ? Hervé Goulletquer, expert de La Banque Postale Asse Management, estime que le marché avait intégré le risque de la décision que la président Trump a rendue publique hier au soir. "Cette prime de risque doit être autour de 5 à 10 dollars par baril, précise-t-il. De quoi absorber tout ou partie des implications du nouvel état de fait". Et de poursuivre : "Ensuite, l'Administration américaine cherche à convaincre un certain nombre de producteurs à accroitre leurs exportations, pour compenser la moindre présence de l'offre iranienne. L'Arabie saoudite aurait été sollicitée. Si tout semble donc pour le moment sous contrôle, attention à la stabilité des anticipations", conclut LPBAM, qui rappelle que l'Iran produit autour de 4Mbj de pétrole brut et en exporte 2M. "On peut estimer que les ventes à l'étranger seraient réduites de 0,8Mbj ; peut-être un peu plus", ajoute l'expert.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com