»
»
Consultation

Marchés : la banque RBS prévoit un krach général dans les trois mois (piqûre de rappel) ...

Marchés : la banque RBS prévoit un krach général dans les trois mois (piqûre de rappel) ...

(Boursier.com) — Pour ceux qui ont raté les débats qui ont animé le forum de Boursier.com depuis le milieu de semaine, voici le rappel de l'information qui a été la plus commentée par nos lecteurs ces dernières heures :

Scénario catastrophe chez Royal Bank of Scotland ! La banque britannique vient de publier une note à ses clients pour leur conseiller de se préparer à un krach de grande ampleur, tant sur les marchés d'actions qu'obligataires dans les trois prochains mois...

Cité ce matin par le 'Daily Telegraph', le stratégiste crédit de RBS, Bob Janjuah, estime qu'une "très sale période est sur le point d'arriver" ... "Soyez préparés".

L'expert, qui s'est fait une réputation de "gourou" en prédisant début 2007 la crise des "subprime" estime que l'action des banques centrales sera paralysée dans les prochains mois par l'inflation, ce qui les empêchera de baisser les taux face au ralentissement économique.

Du coup, il prévoit une chute de plus de 20% de l'indice américain S&P 500, qui reviendrait autour de 1.050 points d'ici à septembre. A la rentrée, "toutes les poules vont rentrer au poulailler" (les poules étant... les investisseurs) après les excès des précédentes années, et le phénomène va se propager en Europe et aux marchés émergents.

Avant de chuter, Wall Street pourrait continuer à progresser un peu début juillet, jusqu'à ce que les cadeaux fiscaux de l'administration Bush s'estompent et que les effets à retardement de la hausse du cours du pétrole commencent à faire des dégâts.

Selon RBS, les marchés obligataires ne seront pas mieux lotis, et souffriront d'une aversion accrue au risque de défaut de crédit. L'indice iTraxx, qui mesure le prix des "credit default swaps" (CDS), des produits dérivés acquis par les investisseurs pour se protéger du risque de défaut, pourrait grimper dans la zone des 130/150 points, contre environ 100 actuellement, tandis que l'iTraxx Crossover, qui mesure le prix du risque sur les emprunts de moindre qualité, pourrait bondir jusqu'à 650 à 700 points (contre 450).

"Je ne peux pas être plus clair : si vous devez être sur les marchés du crédit, concentrez-vous sur la qualité, les échéances courtes et les sociétés défensives non-cycliques". Dans ces conditions extrêmes, le stratégiste recommande de détenir des liquidités et des placements monétaires, considérés comme le seul "havre de paix"...

©2008-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com