»
»
Consultation

Marchés / Bilan 2009 : le second meilleur cru du CAC40 en 10 ans !

Marchés / Bilan 2009 : le second meilleur cru du CAC40 en 10 ans !

(Boursier.com) — Le CAC40 a rendu son bilan 2009 : l'indice parisien a gagné 22,32% sur l'année qui vient de s'achever, passant de 3.217,97 à 3936,33 points. Il s'agit de sa seconde meilleure performance des 10 dernières années, après celle de 2005 (+23,4%). Elle suit cependant une "annus horribilis" qui a vu l'indice parisien perdre 42,68% de sa valeur, son pire parcours annuel depuis sa création.

Côté valeurs, 36 des 40 dossiers de l'indice ont progressé en 2009, allant de +0,14% pour EDF à +126,5% pour Technip, le champion 2009 du CAC. Le groupe de services pétroliers est suivi de Renault (+95,15%) et Peugeot (+94,77%). Le top 10 est complété par BNP Paribas (+90,14%), ArcelorMittal (+89,29%), PPR (+80,77%), LVMH (+64,08%), Vallourec (+56,85%), Alcatel-Lucent (+55,38%) et Crédit Agricole (+54,5%). A la traîne, France Telecom (-12,68%) bat de justesse GDF Suez (-11,68%) et Vivendi (-10,62%), le quatuor des valeurs en baisse en 2009 étant complété par Lagardère (-2,03%).

Mais depuis les sommets touchés le 1er juin 2007 à 6.168,15 points, avant que la crise financière n'éclate, le tableau est beaucoup moins rose. L'indice CAC40 a reculé de 36,18% en deux ans et demi. Une seule valeur peut se vanter d'avoir progressé durant ce laps de temps : le dossier défensif par excellence, Air Liquide, à créditer d'un +1,48%. Essilor (-6,7%) et LVMH (-9,75%) sont sur le podium. A l'inverse, Dexia s'est effondrée de -81,3% depuis les pics 2007, Alcatel-Lucent de 77,1% et Renault de 68,19%, ce qui relativise le rebond de ces dossiers en 2009.

L'analyse à 10 ans du CAC40 est elle aussi sévère : entre la fin 2000 et la fin 2009, l'indice phare de la place parisienne a perdu 33,58%, mais les performances sont très contrastées, essentiellement à cause de l'effondrement des valeurs technologiques après l'éclatement de la "bulle internet". Ainsi Alcatel-Lucent, STMicroelectronics, Capgemini ou France Telecom présentent-elles un bilan négatif de plus de 77%. A l'inverse sur 10 ans, le cours d'ArcelorMittal a été multiplié par 12 (la période comprend la création d'Arcelor via le rapprochement Aceralia, Arbed et Usinor puis son rachat par Mittal), et celui de Vallourec par 11 ! Outre l'acier, les dossiers Unibail-Rodamco (+251%), Pernod-Ricard (+164%), Vinci (+145,5%), Essilor (+140,29%) ou Air Liquide (+56,5%) ont affiché des belles performances.

En données brutes, c'est-à-dire hors effet de change, le CAC40 fait partie des places qui ont le moins progressé cette année, en compagnie de Zurich (+18,27%), Tokyo (+20,27%) ou Londres (+22,07%). Aux Etats-Unis, le Dow Jones n'a gagné que 18,82% en 2009 mais le S&P500 s'est adjugé 23,45% et le Nasdaq Composite 43,89%. La meilleure performance des principales places mondiales en 2009 est à mettre à l'actif de la Bourse de Rio de Janeiro au Brésil, avec un indice BBSI qui a bondi de 82,66%. En Asie, c'est le Hang Seng de Hong Kong et ses gains de 51,6% qui ont dominé les débats avec la Corée (+50,5%) parmi les places "traditionnelles", mais c'est en Chine que les plus grosses performances ont été constatées, avec un CSI 300 à Shanghai qui, malgré des fluctuations importantes, a terminé l'année en hausse de 95,82%.

©2010-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com