»
»
Consultation

Marchés : 2019, l'année de l'Europe?

Marchés : 2019, l'année de l'Europe?
Marchés : 2019, l'année de l'Europe?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'heure de l'Europe a-t-elle sonné en bourse? Complètement délaissés cette année au profit des Etats-Unis, les marchés actions européens pourraient à nouveau entrer dans le viseur des investisseurs l'an prochain. Selon HSBC Private Banking, le ralentissement de la croissance américaine au cours du premier semestre 2019 pourrait être l'élément déclencheur qui devrait à nouveau attirer l'attention des opérateurs vers le Vieux continent.

"À la fin du premier trimestre, je pense que la dynamique économique américaine pourrait s'essouffler un peu", affirme à 'Bloomberg', Willem Sels, directeur de la stratégie de marchés chez HSBC Private Banking, qui gère environ 262 milliards de dollars. "Je pense que vous avez le même calendrier, quelque part vers la fin du premier trimestre, pour que nous puissions passer en Europe." Les données publiées vendredi ont montré que les recrutements aux États-Unis ont ralenti plus que prévu en septembre et que les gains de salaires ont légèrement diminué. Le taux de chômage a atteint son plus bas niveau en 48 ans, les réductions d'impôts du président Donald Trump ayant nourri la croissance économique et soutenu la demande de main-d'oeuvre. Mais cela ne durera pas éternellement.

La décote dont souffrent les actions européennes par rapport à leurs homologues américaines est un avantage, selon W.Sels, mais des obstacles tels que l'affaiblissement de l'euro, la tourmente politique en Italie et le ralentissement de la croissance des bénéfices continuent de peser sur la région. "Je ne serais pas trop négatif sur l'Europe et c'est pourquoi nous cherchons un point d'entrée quelque part, mais c'est en effet le risque politique qui nous empêche d'accumuler", souligne le spécialiste. W.Sels conseille de se concentrer sur les pays "centraux" européens et d'éviter l'Italie.

Dans le même temps, il estime qu'il est encore trop tôt pour mettre fin au super-rally du S&P500. Les actions américaines ont progressé d'environ 8% cette année, contre une baisse de 4,4% pour l'indice Stoxx Europe 600. "D'un point de vue économique, le cycle se poursuivra en 2019 et potentiellement en 2020, les marchés actions anticiperont un peu cela, mais nous pensons que nous aurons encore six mois de gains".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com