»
»
Consultation

Les taux US plombent la semaine du CAC40

Les taux US plombent la semaine du CAC40
Les taux US plombent la semaine du CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Semaine compliquée pour le marché parisien avec un CAC40 qui cède 2,44% sur cinq séances, à 5.359 points ce vendredi soir.
En saluant mardi les perspectives "remarquablement positives" de l'économie américaine et en évoquant le lendemain la possibilité d'un relèvement des taux au-delà de leur niveau neutre, Jerome Powell, le patron de la Fed, a précipité l'emballement des rendements des Treasuries. Le rendement des bons du Trésor à dix ans affichait vendredi un bond de près de 15 points de base sur la semaine, au plus haut depuis la mi-2011. De quoi peser sur les marchés actions mondiaux... En Europe les nuages italiens et britanniques sont également loin d'avoir disparu malgré quelques avancées sur les deux fronts.

Outre ces deux grands sujets du moment ainsi que la guerre commerciale menée par les Etats-Unis contre ses principaux partenaires, qui reste bien en toile de fond, les investisseurs vont désormais à nouveau se concentrer sur la microéconomie alors que la saison des trimestriels débute la semaine prochaine. En Europe, c'est LVMH, le numéro un mondial du luxe, qui ouvrira le bal en publiant son chiffre d'affaires trimestriel mardi soir.

Les valeurs

* Technicolor flambe de 12,6%. Le titre a été porté par des informations parues sur des sites spécialisés selon lesquelles Bouygues Telecom aurait choisi de faire appel à Technicolor pour réaliser sa nouvelle box. Le site 'GeekBench', spécialisé dans les comparatifs de performance, a notamment évoqué une "Technicolor BboxTV" fonctionnant sous Android et dont le numéro de série se terminant par "BYT" renverrait à Bouygues Telecom.

* Eutelsat et SES grimpent respectivement de 12,1% et 5,1%. Outre un contexte plus favorable au secteur (envolée des enchères pour la 5G en Italie), les deux valeurs ont bénéficié du soutien de Goldman Sachs puisque la banque d'affaires américaine a rehaussé sa recommandation sur Eutelsat de 'neutre' à 'acheter' tout en portant son objectif de cours de 20,5 à 26 euros alors qu'elle a relevé de 'vendre' à 'neutre' son conseil sur SES en faisant passer sa cible de 10,8 à 19 euros.

* Bonduelle prend près de 8% après le point financier annuel effectué lundi. Les résultats 2017-2018 mettent en relief une bonne résistance de la rentabilité dans un contexte exigeant.

* Scor monte de 4,5%, soutenu par des notes d'analystes. Berenberg a revalorisé le dossier à 47 euros en restant acheteur. Goldman Sachs est pour sa part passé de 'vente' à 'neutre' sur la valeur avec une cible relevée à 38 euros.

* Altran Technologies progresse de 2,1% alors que Kepler Cheuvreux est passé de 'conserver' à 'acheter' sur la valeur en visant 10 euros par action.

A l'inverse, * Valeo plonge de près de 13% et n'arrive pas à relever la tête en bourse. Le titre de l'équipementier automobile se négocie au plus bas depuis la fin 2014 et vient d'enchainer dix séances consécutives dans le rouge ! Du jamais vu depuis octobre 2008, en pleine crise financière. Exane BNP Paribas a notamment mis en avant la prime de valorisation historique 'injustifiée' des équipementiers par rapport aux constructeurs et estime que c'est une "période dangereuse" pour garder ce secteur en portefeuille.

* Iliad chute de 12% alors que le groupe a accepté de débourser 1,2 milliard d'euros pour obtenir un portefeuille de fréquences 5G dans le cadre des enchères réalisées par l'Etat italien.

* Worldline cède 10,4%. Outre la baisse généralisée des marchés, le titre de la filiale d'Atos a été malmené suite à une note de Bank of America ML. La banque, qui a confirmé son conseil 'sous-performer' sur la valeur, a évoqué une valorisation tendue pour une société qui pourrait davantage être vue comme un groupe hybride entre services informatiques et paiements plutôt que comme une fintech à forte croissance telle que Wirecard ou Adyen. Le broker ajoute que l'argumentation des 'bulls' sur le dossier comme quoi le groupe est perçu comme consolidateur dans le secteur des paiements européens est miné par les multiples que Worldline est prêt à payer lors d'opérations de croissance externe.

* Plastic Omnium (-8,3%) et Faurecia (-5,4%) ont également souffert dans le sillage du compartiment automobile.

* Kering (-7,1%), LVMH (-6%), ou encore Hermes (-6,2%) ont connu une semaine agitée. Les craintes récurrentes de ralentissement du marché chinois expliquent ce coup de moins bien. Des inquiétudes renforcées par une rumeur apparue dans la presse et sur les réseaux sociaux selon laquelle les autorités chinoises surveilleraient de plus en plus les achats de biens réalisés à l'étranger par leurs citoyens. Les Chinois revenant de voyage à l'étranger doivent déclarer à la douane si la valeur des marchandises qu'ils ramènent dépasse le montant de l'exonération fiscale, a rapporté la radio nationale chinoise, citant un employé des douanes basé à Shanghai.

* Safran cède 3,7% après que le ministère de l'Economie et des Finances eut annoncé la cession de 10.410.000 actions, soit environ 2,35% du capital du groupe d'aéronautique et de défense. Au terme de ce nouveau placement, qui a rapporté à Bercy environ 1,24 milliard d'euros, l'Etat reste le premier actionnaire de Safran, avec 10,81% du capital et environ 17,67% des droits de vote, a précisé l'Agence des participations de l'Etat.

* Groupe ADP (-1,8%) a franchi un nouvel écueil. Les députés ont voté la modification du régime juridique et du cahier des charges du gestionnaire des aéroports parisiens. Une étape indispensable à la future cession d'une partie de la participation (50,6%) de l'Etat dans Groupe ADP.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com