»
»
Consultation

Les films les moins rentables de l'histoire

Les films les moins rentables de l'histoire
Les films les moins rentables de l'histoire
Crédit photo © Reuters

La rentabilité d'un film est calculée grâce à la différence entre ses recettes et ses dépenses. Certains longs métrages ont coûté très cher en termes de production et de marketing et n'ont presque rien rapporté. Voici les plus gros flops de l'histoire du cinéma.

15 - Jack le chasseur de géants

Le cinéaste Bryan Singer a signé plusieurs grands films comme Usual Suspect, Ennemi public ou encore la série X-Men. En 2013, il réalise Jack le chasseur de géants en espérant surfer sur la recette de ses succès. Cependant, le long-métrage ne trouve pas son public. Les pertes sont estimées à 101M$.

14 - John Carter

John Carter est l'adaptation du roman "'Une princesse de Mars" de Edgar Rice Burroughs. Le film, sorti en 2012, est réalisé par Andrew Stanton connu notamment pour le Monde de Nemo et WALL-E. Les studios Disney misent beaucoup sur cette production puisqu'ils lui accordent un budget de 250M$. Malgré un succès honorable à l'étranger, les recettes du box-office américain restent faibles. Le déficit est évalué à hauteur de 110M$.

13 - Potins mondains et Amnésies partielles

La comédie réalisée en 2001 par Peter Chelsom a pourtant un casting prestigieux : Warren Beatty, Diane Keaton, Andie McDowell, Nasstaja Kinski et Charlon Heston. Poutant la recette ne prend pas. Le film est même récompensé de trois Razzie Awards, cérémonie qui est une parodie de récompense de cinéma qui s'oppose aux Oscars. C'est un véritable flop au box-office, entraînant 112M$ de pertes.

12 - Furtif

Furtif est un long-métrage américain réalisé par Rob Cohen, sorti en 2005. Le cinéaste est pourtant habitué aux productions de ce genre puisque dans sa filmographie se trouve XxX, Fast and Furious ou encore La Momie : La Tombe de l'empereur Dragon. Le film rencontre un échec retentissant au box office. Les recettes ne financent que 20% du budget entraînant un déficit de 115M$.

11 - Alamo

Alamo est un western américain réalisé par John Lee Hancock paru en 2004. Il met en scène le siège du fort Alamo ou les Américains luttent pour l'indépendance du Texas face aux Mexicains. John Wayne avait déjà réalisé un film portant sur la même thématique en 1960. L'oeuvre ne trouve pas son public provocant 116M$ de pertes.

10 - R.I.P.D. Brigade Fantôme

Malgré un casting principal alléchant composé de Jeff Bridges, Ryan Reynolds, Kevin Bacon et Mary Louise Parker, personne ne se rappelle de ce film. Cette comédie d'action américaine réalisée par Robert Schwentke, dévoilée en 2013 est une adaptation du comics de Peter M. Lenkov. Les critiques du public et de la presse sont mauvaises. Le film est un flop au box office et les pertes engendrées sont de 116M$.

9 - Heaven's Gate

Ce western américain sorti en 1980 est connu pour être l'un des plus grands flops de l'histoire à son démarrage. Michael Cimino est propulsé au rang de réalisateur maudit entraînant sa société de production, United Artists, en faillite. Fait surprenant, le film trouve maintenant son public et est même considéré comme une merveille par les cinéphiles. Les pertes sont évaluées à hauteur de 122M$.

8 - The Lone Ranger

Il ne suffit pas de reprendre la recette Pirate des Caraïbes et de l'adapter au Far West pour refaire un carton. Sorti en 2013 et réalisé par Gore Verbinski, c'est le deuxième film Disney de ce classement. Ce blockbuster met en scène un héros masqué, Lone Ranger, incarné par Johnny Deep. Ce personnage est très populaire dans la pop culture US. Le film est un véritable bide et les pertes sont estimées à 121M$.

7 - Sahara

Sahara est réalisé par Breck Eisner et est sorti en 2005. Cette adaptation du roman de Clive Cussler est un échec commercial. L'auteur du livre intentera même un procès aux producteurs, l'intrigue du film ne suivant pas l'original. Bristol Bay Productions et Paramount Pictures enregistrent une perte de 121M$.

6 - La Chute de l'empire romain

La Chute de l'empire romain, réalisé par Anthony Mann en 1964, est un véritable péplum dans les règles de l'art. Un budget colossal permet la création d'un des plus grands décors de l'histoire. Un forum romain de 437 mètres de long sur 251 de large a même été construit pour l'occasion. Le problème est que le film ne drainera que 1,9M$ de recette en Amérique du Nord. Le déficit est évalué à hauteur de 126M$.

5 - Pluto Nash

Cette comédie est considérée comme l'un des plus grands bides de l'histoire. Parue en 2002, elle est réalisé par Ron Underwood. Le long-métrage est nommé dans cinq catégories des Razzie Awards et est même l'un des cinq prétendants au "pire film des 25 dernières années". Le film ne rapporte que 7M$ de recettes mondiales, pour un budget de 100M$. Les pertes s'élèvent à 126M$.

4 - Final Fantasy : Les Créatures de l'esprit

Final Fantasy : Les Créatures de l'esprit est le premier film en images de synthèse représentant des êtres humains, une véritable prouesse technique pour l'époque. Le long-métrage de 2001 est réalisé par Hironobu Sakaguchi qui est aussi le créateur de la série de jeux vidéo. Malgré de bonnes critiques, le film ne rencontre pas son public. Un échec commercial qui pousse la société Square à la faillite. Elle fusionne alors avec Enix. 136M$ de pertes sont enregistrées pour cette oeuvre.

3 - Milo sur Mars

Datant de 2011, Milo sur Mars est la troisième production Disney de ce classement. Le réalisateur, Simon Wells, se laisse tenter par la Motion Capture pour ce film. L'utilisation de cette technique donne des rendus particulièrement laids. En ajoutant un scénario banal, des personnages sans intérêts et une morale de bas étage, on comprend mieux pourquoi le public a fui les salles. Le résultat : 136M$ de pertes.

2 - L'Île aux Pirates

En 1996, Renny Harlin est nominé au Razzie Award du pire réalisateur pour ce film. La société Carolco Pictures est pourtant habituée aux films d'action avec des références bien connues du grand public telles que Rambo, Terminator 2, Cliffhanger, Total Recall ou encore Basic Instinct. Cette fois-ci la sauce ne prend pas et les recettes sont calamiteuses. Seulement 27M$ récoltés pour un budget de 166M$ pour un total de 137M$ de pertes.

1 - Le 13ème Guerrier

Le film de John McTiernan paru en 1999 est le plus gros flop de l'histoire du cinéma. Il s'agit d'une adaptation du roman Le Royaume de Rothgar de Michael Crichton. Victime d'une guerre interne entre le réalisateur et le producteur, le long-métrage passe plusieurs fois sur la table de montage. Les critiques sont mitigées et le public boude le film. Un beau record de 183M$ de pertes.

Partenaires de Boursier.com