»
»
Consultation

Le CAC40 prend 0,9% sur la semaine

Le CAC40 prend 0,9% sur la semaine
Le CAC40 prend 0,9% sur la semaine

(Boursier.com) — Trois séances dans le rouge et deux dans le vert. Le marché parisien a encore une fois fait du yoyo cette semaine même s'il parvient à clôturer sur un gain hebdomadaire de 0,93%, à 4.781 points ce vendredi soir. Comme depuis plusieurs semaines, les investisseurs ont guetté l'avancée des négociations entre les Etats-Unis et la Chine alors que le "shutdown" le plus long de l'histoire américaine se poursuit de l'autre côté de l'Atlantique. Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, a répété jeudi que la banque centrale pouvait se permettre d'être patiente vis-à-vis de sa politique de normalisation monétaire au vu d'indicateurs montrant une stabilité de l'inflation...

Après la macro, la micro-économie devrait retrouver le devant de la scène dans les prochaines semaines avec les publications de résultats du quatrième trimestre, dont le coup d'envoi sera donné par les grandes banques américaines. Des comptes qui seront surveillés de très près alors que les 'warning' semblent se multiplier à Wall Street à l'image des derniers avertissements d'Apple ou d'American Airlines. A l'heure actuelle, les bénéfices du Standard & Poor's 500 sont attendus en hausse de 14,5% sur un an au quatrième trimestre.

En Europe, le manque de visibilité autour du Brexit continue à inquiéter la communauté financière. En France, les conséquences du mouvement des 'Gilets jaunes' se font de plus en plus sentir. Plusieurs entreprises (Air France, Fnac Darty...) ont déjà chiffré l'impact de cette contestation sur leur activité à plusieurs millions d'euros, et la Banque de France a confirmé que la croissance devrait se limiter à 0,2% sur les trois derniers mois de 2018.

Les valeurs à suivre

* Balyo s'envole de 35% après avoir signé un accord de sept ans avec Amazon qui pourra prendre une part du capital du spécialiste de l'automatisation des chariots élévateurs.

* Tessi flambe logiquement de 33% à 160 euros après le projet d'OPA lancé par Pixel, holding de participations industrielles. Le titre s'est ainsi aligné sur le prix offert par le principal actionnaire de la société. L'offre de Pixel matérialise une prime de près de 40% par rapport au cours moyen du titre Tessi sur les 20 derniers jours de cotation avant le 7 janvier, date de l'annonce de l'OPA. Elle est unanimement soutenue par le conseil de surveillance de la société grenobloise spécialisée notamment dans le traitement des moyens de paiement.

* Maisons du Monde gagne 29% alors que le groupe a confirmé son objectif de ventes annuelles malgré les protestations des Gilets jaunes.

* CGG bondit de 27,7%. Le groupe parapétrolier a fait état d'une activité trimestrielle en amélioration avec un chiffre d'affaires (sur le nouveau périmètre du Groupe) qui devrait s'établir autour de 432 millions de dollars au quatrième trimestre, en hausse de 16% et de 54% en séquentiel. La liquidité du Groupe est prévue en hausse à près de 435 M$ à fin décembre.

* Ubisoft grimpe de 13,3%. Le titre de l'éditeur de jeux-vidéo a notamment été porté par une note de Kepler Cheuvreux qui a rehaussé de 'conserver' à 'acheter' sa recommandation, affirmant que le modèle d'affaires et les perspectives de bénéfices de l'entreprise sont tous deux plus solides qu'on ne le pense. Ubisoft entre désormais dans la seconde phase de sa stratégie de rattrapage de ses concurrents américains et cherche à améliorer la monétisation de ses joueurs les plus actifs, détaille le courtier, qui vise 90 euros par action.

* Trigano s'adjuge 12,3% malgré l'annonce d'une croissance organique en retrait de 1,2% au premier trimestre. L'intégration de la société Adria étant pratiquement achevée, le groupe restera attentif à toute opération de croissance externe créatrice de valeur. Trigano continuera par ailleurs d'utiliser ses liquidités pour améliorer la distribution de dividendes, a indiqué le patron de la société, Francois Feuillet, lors d'une conférence Oddo.

* Fnac Darty (+7%) a annoncé que la crise des "Gilets jaunes" en France et en Belgique s'était traduite pour le groupe par une perte de chiffre d'affaires estimée à environ 45 millions d'euros, liée aux fermetures de magasins et aux baisses de trafic. " Cet impact sur les ventes de fin d'année devrait peser en conséquence sur la croissance du résultat opérationnel courant attendue pour l'année 2018 ", a prévenu Fnac Darty, sans chiffrer cette incidence.

* Airbus (+3,8%) a annoncé des commandes nettes en baisse de 33% en 2018, à 747 unités, et a confirmé avoir livré 800 appareils l'an passé, l'avionneur européen ayant ainsi atteint son principal objectif industriel.

A l'inverse, * Orange perd 3,6%. Si l'information a peu filtré en France, le journal espagnol 'El Economista' affirmait cette semaine que l'opérateur télécoms français regardait de très près le dossier Euskaltel avant la prochaine vague de consolidation attendue dans le secteur. Si aucune approche concrète n'a eu lieu à ce jour, l'intérêt d'Orange pourrait augmenter dans les mois à venir, selon le journal, qui note que les relations entre les deux sociétés sont "excellentes".

* Air Liquide recule de 3,5%. JP Morgan a dégradé de 'surpondérer' à 'souspondérer' sa recommandation sur la valeur en ciblant un cours de 100,50 euros.

* Pernod Ricard cède 1,9%, victime de l'avertissement de Constellation Brands.

* Saint-Gobain abandonne 1,6%, pénalisé par une note d'analyste. Alors que le broker Davy se montre plus positif sur le secteur des matériaux de construction en 2019, citant des attentes moins élevées et l'assouplissement des vents contraires pesant sur les coûts, il dégrade le groupe dirigé par Pierre André de Chalendar à 'neutre'. Davy explique son choix par des indicateurs qui s'affaiblissent et trouve peu de catalyseurs à court terme pour la firme.

* Air France-KLM rend 1,6%. L'actualité autour de la compagnie aérienne a été riche des derniers jours. Sur le front social, le transporteur a trouvé un accord avec les Personnels au Sol et les PNC. Le groupe a également confirmé vouloir intégrer les salariés et les avions de Joon au sein d'Air France. Enfin, si la compagnie a transporté pour la première fois plus de 100 millions de passagers en 2018, les opérateurs s'inquiètent de l'impact négatif du climat social en France, et à ce titre, de la performance relativement décevante d'Air France en décembre.

* Groupe ADP trébuche de 0,8%. Selon les informations de 'BFM Business', le gouvernement envisagerait de reporter le processus de cession de sa participation dans le gestionnaire des aéroports parisiens à début 2020. La privatisation de la Française des Jeux serait également repoussée. "Bercy semble se diriger vers un calendrier qui viserait à lancer un appel d'offres en début d'année prochaine pour boucler l'opération fin 2020", peut-on lire sur le site de la chaîne d'information en continu.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com