»
»
Consultation

Journée noire pour les marchés en Chine

Journée noire pour les marchés en Chine

Journée noire pour les marchés en Chine
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le bras de fer commercial entre Washington et Pékin se poursuit. Au grand dam des investisseurs. Trois jours après avoir imposé des droits de douane de 25% sur 50 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine, Donald Trump a menacé lundi d'imposer des droits de 10% sur 200 milliards de produits chinois supplémentaires. Comme vendredi, Pékin a réagi immédiatement, en accusant Washington de "chantage" et en menaçant de prendre à son tour des mesures "quantitatives" et "qualitatives".

Ces annonces ont fortement pesé sur les marchés boursiers asiatiques ce matin, Shanghai en tête. Le CSI300 a perdu 3,53% à la clôture, au plus bas depuis près de deux ans. Le Shanghai Composite est de son côté tombé sous la barre des 3.000 points pour la première fois depuis septembre 2016 et se rapproche dangereusement d'un 'bear market'. Plus globalement, l'indice MSCI Asie-Pacifique a reculé de 1,5%, tombant sur un niveau plus observé depuis six mois, pour sa cinquième baisse consécutive.

"C'est vraiment un bain de sang", a déclaré à Bloomberg, Margaret Yang, stratégiste chez CMC Markets Singapore. "Les choses pourraient devenir plus aigres si la Chine ripostait". "Les investisseurs craignent que les Etats-Unis n'imposent de nouvelles restrictions sur les produits technologiques et Internet chinois et ne provoquent une plus grande incertitude pour l'économie domestique", ajoute Zhang Gang, stratégiste chez Central China Securities.

"Si les Etats-Unis imposent des droits de douane sur 150 milliards de dollars d'exportations chinoises et si le conflit commercial en cours entre les Etats-Unis et les autres grandes économies s'étend au-delà de l'acier et de l'aluminium pour concerner des produits tels que l'automobile, l'impact global sur la croissance du PIB chinois d'un ralentissement du commerce mondial en général et des exportations chinoises en particulier pourrait atteindre 0,3 à 0,5 point sur la première année", estiment les économistes d'UBS.

"Ses effets psychologiques (ndlr : du conflit commercial), ses effets sur l'incertitude croissante pourraient être très graves et nous allons certainement connaître un cycle d'escalade", a également déclaré l'ancien secrétaire américain au Trésor, Lawrence Summers, dans une interview accordée à Bloomberg Television.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com