Accueil
Actualités
Consultation

IPO : coup de frein sur les introductions en bourse en Europe au premier trimestre

IPO : coup de frein sur les introductions en bourse en Europe au premier trimestre
IPO : coup de frein sur les introductions en bourse en Europe au premier trimestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un premier trimestre au ralenti pour les introductions en bourse en Europe. Selon le dernier rapport 'IPO Watch Europe' de PwC, 28 IPO ont eu lieu au cours des trois premiers mois de l'année pour un montant levé de 2,7 milliards d'euros, contre 89 IPO et 23,1 MdsE levés au premier trimestre 2021. Le marché s'est détérioré sous l'effet des préoccupations autour des valorisations, de la hausse de l'inflation, du prix des matières premières et des taux d'intérêt auxquels est venu s'ajouter le récent conflit en Ukraine. Comme le souligne le cabinet de conseil et d'audit, quatre des huit plus importantes opérations ont été menées par des SPAC (753 ME levés). Au global, les IPO ont été réalisées dans différents secteurs tels que les technologies, les énergies renouvelables et l'industrie. La plus importante IPO a été menée par le Norvégien Var Energi.

Le marché français est de son côté resté stable avec un faible volume : une seule opération sur Euronext et deux sur Euronext Growth pour 111 millions d'euros levés en tout. Les transferts vers Euronext Growth ont continué sur le premier trimestre 2022 avec pas moins de sept transferts constatés traduisant ainsi le souhait de certains émetteurs d'aller vers un marché moins contraignant.

A ce stade, il est encore difficile de prévoir le retour de l'appétence pour les IPO. Malgré les liquidités que conservent les investisseurs, les risques inflationnistes restent une préoccupation majeure tandis que la volatilité du marché constitue un obstacle de taille à la fixation du prix d'une introduction en bourse, souligne PwC.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !