Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Fin de la correction à Wall Street ?

Fin de la correction à Wall Street ?
Fin de la correction à Wall Street ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'ascension de Wall Street va-t-elle reprendre rapidement ? Les stratèges de Goldman Sachs et de la Deutsche Bank estiment en tous cas que le récent repli des actions américaines pourrait être proche de sa fin si l'on se fie à l''histoire. Son ampleur a correspondu à un repli "typique" du S&P 500 depuis la crise financière, bien qu'à un rythme plus rapide, affirment les spécialistes de la banque américaine. Tandis que leurs homologues de la DB cités par 'Bloomberg' notent que le positionnement des options - au coeur du mouvement de faiblesse des marchés - s'est normalisé.

"Malgré le fort recul de la semaine dernière, nous restons optimistes quant à l'évolution du marché boursier américain dans les mois à venir... Depuis la crise financière, la baisse typique de 5% ou plus du S&P 500 a duré 20 jours de bourse et a atteint 7% du sommet au creux, ce qui correspond à l'ampleur du dernier recul, mais pas à sa vitesse", souligne GS. Une réévaluation de la valorisation des actions historiquement élevée et la volatilité des marchés d'options ont entraîné une chute du S&P 500 d'environ 7% par rapport à sa clôture record du 2 septembre, bien qu'il reste près de 50% au-dessus de son plancher de mars dernier.

Goldman Sachs a d'ailleurs revu à la hausse ses prévisions pour les trois mois à venir et prévoit des rendements à "un chiffre élevé" pour les actions mondiales au cours des 12 prochains mois. "Nous avons adopté une approche plus cyclique des secteurs et des thèmes sur le plan tactique, mais nous préférons toujours la croissance à la value sur un horizon stratégique... A court terme, l'incertitude élevée sur les élections américaines et de meilleures perspectives de croissance mondiale pourraient profiter davantage aux actions non américaines, mais à moyen terme, le poids important des actions de croissance structurelle devrait soutenir le S&P 500".

Sans surprise, GS précise que le "catalyseur le plus important" pour réduire les risques à court terme et générer un plus grand optimisme en matière de croissance pour l'année à venir est une plus grande clarté sur le moment et la manière dont un vaccin contre les coronavirus sera déployé.

L'équipe de recherche de la banque allemande s'est pour sa part concentrée sur l'impact du marché des options, en utilisant une mesure qui examine le nombre de contrats baissiers par rapport aux contrats haussiers. Le ratio est tombé au bas de sa fourchette de 10 ans - indiquant un niveau extrême de sentiment positif - mais après la correction, il est déjà revenu à des niveaux "à peu près moyens". "Historiquement, les corrections du ratio put-call ont eu tendance à avoir un impact fort mais de courte durée sur le marché".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !