»
»
Consultation

Etats-Unis : plus question de hausses des taux de la Fed en 2019 !

Etats-Unis : plus question de hausses des taux de la Fed en 2019 !

La Fed n'a pas relevé ses taux directeurs ce mercredi et a signalé qu'elle ferait une pause pendant l'ensemble de 2019. Elle a aussi revu en légère baisse ses prévisions de croissance et d'inflation aux Etats-Unis.

Etats-Unis : plus question de hausses des taux de la Fed en 2019 !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au terme de deux jours de réunion, la Fed a comme prévu, laissé inchangé le taux des fonds fédéraux ("fed funds"), dans une fourchette allant de 2,25% à 2,50%. Dans une décision très "colombe", la banque centrale américaine a aussi révisé à la baisse son objectif de taux des "fed funds" pour la fin 2019, de 2,9% à 2,4%.

Cela signifie, en clair, qu'elle ne prévoit désormais plus aucune hausse de taux cette année, ce qui est exactement ce qu'espéraient les marchés financiers, compte-tenu du ralentissement de la croissance mondiale. En décembre dernier, la Fed anticipait encore deux tours de vis d'un quart de point cette année.

A Wall Street, les indices boursiers, qui reculaient avant les annonce de la Fed, se sont ensuite redressés, avant de finir en ordre dispersé. A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 0,55% à 25.745 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,29% à 2.824 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a légèrement progressé, de 0,07% à 7.729 pts

Le dollar et les rendement obligataires ont chuté après les propos accommodantes de la Fed : -0,57% à 95,43$ pour l'indice du dollar, et -8 points de base à 2,53% pour le rendement du T-Bond à 10 ans.

"Pas de décisions précipitées", promet Jerome Powell

La Fed a répété qu'elle serait "patiente" en matière monétaire, soulignant que l'expansion de l'activité économique de la première économie mondiale "a ralenti" par rapport au 4e trimestre et que les "récents indicateurs mettent en avant une croissance plus faible des dépenses des ménages et des investissements des entreprises".

"Etre patient signifie que nous ne ne voyons pas de raison de prendre des décisions précipitées", a précisé le président de la Fed Jerome Powell, lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion de deux jours de la banque centrale américaine. "Cela pourrait durer un bon moment avant que les perspectives pour l'emploi et l'inflation appellent clairement à un changement de politique" , a-t-il ajouté.

Prévisions de croissance et d'inflation révisées à la baisse

Par ailleurs, la Réserve fédérale a révisé en baisse ses prévisions de croissance du PIB pour 2019 aux Etats-Unis, à 2,1% contre 2,3% en décembre. Pour 2020, la Fed s'attend à une croissance de 1,9% contre 2% en décembre, puis elle anticipe +1,8% en 2021 (prévision maintenues).

L'inflation sous-jacente ("core PCE") est attendue plus modérée à 1,8%, 2% et 2% respectivement sur les trois prochaines années, en baisse d'un point de pourcentage (1,9%, 2,1% et 2,1% attendu en décembre).

Quant à la prévision de taux de chômage, elle est revue en légère hausse en 2019 (3,7% contre 3,5%), en 2020 (3,8% contre 3,6%) et en 2021 (3,9% contre 3,8%).

Enfin, la Fed a indiqué qu'elle commencera à ralentir la réduction de son bilan en mai prochain, pour mettre fin en septembre à ce programme de réduction du bilan, une mesure qui revient à assouplir encore sa politique monétaire.

La prochaine réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine aura lieu les 30 avril et 1er mai 2019.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com