Accueil
Actualités
Consultation

Etats-Unis : le "tapering" de la Fed pourrait être achevé vers la mi-2022 (Powell)

Etats-Unis : le "tapering" de la Fed pourrait être achevé vers la mi-2022 (Powell)

Lors de sa traditionnelle conférence de presse suivant la réunion de politique monétaire de la Fed, M. Powell a dit que le "tapering" pourrait commencer "dès la prochaine réunion", qui se tiendra les 2 et 3 novembre prochains.

Etats-Unis : le 'tapering' de la Fed pourrait être achevé vers la mi-2022 (Powell)
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a indiqué mercredi soir que la Fed pourrait commencer à réduire le montant de ses achats d'actifs dès le mois de novembre, et que le processus de "tapering" pourrait être achevé "vers le milieu de l'année prochaine".
Lors de sa traditionnelle conférence de presse suivant la réunion de politique monétaire de la Fed, M. Powell a dit que le "tapering pourrait commencer aussi tôt que la prochaine réunion", qui se tiendra les 2 et 3 novembre prochains.

Le responsable de la Fed a cependant ajouté que le calendrier de la Fed ne serait "pas un signal direct concernant le début du relèvement des taux directeurs de la Fed", qui dépendra d'autres facteurs. Les nouvelles projections macro-économiques de la Fed, publiées mercredi soir, ont montré qu'elle devrait procéder à une première hausse de ses taux directeurs dès 2022, et non en 2023 comme attendu jusqu'ici par les marchés financiers. Le taux des "fed funds", actuellement proche de zéro, est désormais attendu à 0,3% fin 2022, 1% fin 2023 et 1,8% fin 2024.

Une manne de 120 Mds$ par mois va disparaître progressivement

Dans son communiqué, publié avant la conférence de presse, la Fed a laissé sa politique monétaire inchangée, mais a signalé qu'une réduction du montant de son programme d'achat d'actifs (le "tapering") "pourrait bientôt être nécessaire", si les progrès observés vers les objectifs de la Fed en matière d'inflation et d'emploi se poursuivent globalement comme attendu.

Rappelons que pour faire face à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus, la Fed achète chaque mois 120 milliards de dollars d'actifs, dont 80 Mds$ de bons du Trésor et 40 Mds$ de créances adossées à des prêts immobiliers.

Le calendrier évoqué par M. Powell semble correspondre à peu près aux attentes des marchés, qui tablaient sur une réduction des achats, plutôt à partir de décembre, au rythme de 15 milliards de dollars par mois. A ce rythme, il faudrait 8 mois à la Fed pour ramener ses achats à zéro

Le patron de la Fed, qui a par ailleurs refusé de commenter les rumeurs selon lesquelles Joe Biden le reconduirait pour un 2e mandat de 4 ans, a ajouté que "de nombreux membres de la Fed pensent que l'objectif des "progrès substantiels" a d'ores et déjà été atteint sur le front de l'emploi. Pour sa part, il a estimé que cet objectif était "en grande partie atteint". Powell a ajouté qu'il y avait "un large soutien pour le calendrier du tapering" au sein du comité FOMC de politique monétaire de la Fed.

Powell appelle le Congrès à relever le plafond de la dette US

Par ailleurs, Jerome Powell a appelé le Congrès américain a voter aussi vite que possible pour relever le plafond de la dette fédérale et éviter le risque d'un défaut des Etats-Unis sur sa dette, un événement aussi inédit qu'inimaginable pour les marchés financiers. "Je pense que nous sommes tous d'accord pour dire que les Etats-Unis ne devraient faire défaut sur aucune de leurs obligations... et que personne ne devrait penser que la Fed ou qui que ce soit d'autre serait capable de protéger les marchés ou l'économie si un tel défaut se produisait", a prévenu M. Powell.

Ces dernières semaines, les tensions politiques à Washington autour du budget et des vastes projets d'investissement de Joe Biden ont fait craindre que les élus ne jouent avec le feu en retardant l'échéance concernant le plafond de la dette... La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a prévenu ces derniers jours que les fonds spéciaux alloués fin août à l'Etat pourraient être épuisés dès la mi-octobre, jugeant urgent que le Congrès agisse pour permettre à l'Etat fédéral de continuer à payer ses factures, son personnel et a refinancer sa dette.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !