»
»
Consultation

Economie : quel est le "juste prix écologique" ?

Jean Louis Borloo, -le Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire- était l'invité du Talk...

(Boursier.com) — Jean Louis Borloo, -le Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire- était l'invité du Talk Orange/Le Figaro. Interrogé à propos de la possible réduction du bonus-malus automobile évoquée par 'La Tribune' d'hier, le Ministre a éludé la question en plaidant pour le concept global de règlement d'un "juste prix écologique".

Le Ministre a dénoncé le prix unitaire des intrants de fabrication et des matières premières, qu'ils soient produits en tenant compte des principes et concepts du développement durable, ou pas.

Prenant l'exemple d'un objet en bois, Jean-Louis Borloo a expliqué qu'il existait un prix unique du bois "qu'il provienne des forêts dévastées ou des forêts gérées et plantées avec des scientifiques". "Ce n'est pas supportable et ce n'est pas acceptable pour la planète !" a-t-il déclaré.

J.L. Borloo a ensuite défendu le principe français de bonus/malus écologique avant d'expliquer qu'il avait vocation à évoluer, et à s'étendre à d'autres produits de grande consommation comme les produits bruns, et à terme "à tous les produits". Autrement dit, la taxation des ventes de téléviseurs et autres écrans plats évoquée la semaine dernière a été clairement confirmée par le Ministre de l'Environnement.

Evoquant le cas particulier du bonus/malus des véhicules, M. Borloo a précisé qu'il avait vocation à devenir plus rigide afin de responsabiliser les constructeurs. "La France a essayé d'inventer le nouveau prix qui intègre ces vertus énergétiques et environnementales. (...) Nous avons donné une prime, un bonus, pour les voitures qui consomment peu d'énergie et qui émettent peu de CO2. Cette prime est financée par un malus sur les voitures qui consomment beaucoup, et qui émettent beaucoup de CO2. Ça c'est le juste prix ! Ce système reste en place. Il a vocation à bouger dans le temps, car l'idée est de dire aux constructeurs 'soyez plus vertueux'. Oui, on veut l'étendre à d'autres catégories de produits, et au fond du fond, à toutes les économies"...

Sur la question d'étendre les pratiques tarifaires françaises à d'autres pays, le Ministre Borloo s'est montré particulièrement ambitieux. Il a déclaré souhaiter "que tous les pays d'Europe et du monde adoptent ce nouveau prix" avant de conclure qu'autrefois "il y avait le prix marxiste, il y avait le prix capitaliste, il faut qu'il y ait maintenant le juste prix qui est le prix écologique".

©2008-2017,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Economie : quel est le "juste prix écologique" ?

Partenaires de Boursier.com