Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Bilan hebdo : le CAC40 remonte de près de 4% !

Bilan hebdo : le CAC40 remonte de près de 4% !
Bilan hebdo : le CAC40 remonte de près de 4% !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Belle semaine de rebond pour le marché parisien avec un CAC40 qui reprend 3,9% sur cinq séances, à 4.445 points vendredi soir. Le bilan sanitaire de la pandémie de Covd-19 continue à gonfler, notamment en Amérique du Sud, mais les recherches sur un potentiel vaccin semblent bien avancer et la situation tend à l'amélioration en Europe avec la multiplication des mesures de déconfinement à l'approche de la période estivale. La bonne tenue des cours de l'or noir a également soutenu la tendance alors que la résurgence du conflit sino-américain est venue raviver les craintes des opérateurs ce vendredi.

Des militants de Hong Kong ont appelé à manifester contre un projet de loi de sécurité nationale présenté par Pékin, qui soulève des inquiétudes sur les libertés et le statut de centre financier mondial de la ville semi-autonome. Ce projet laisse craindre une reprise des tensions entre les deux premières puissances mondiales qui ont déjà toutes les peines à s'entendre sur le front commercial. Donald Trump a d'ailleurs déjà déclaré que les Etats-Unis réagiraient "avec force" si Pékin allait au bout de ses intentions...

Ces annonces sont intervenues au moment même où Pékin s'est abstenu, pour la première fois, de fixer un objectif de croissance annuelle et a promis d'augmenter ses dépenses publiques alors que la crise sanitaire liée au coronavirus pèse lourdement sur l'économie chinoise.

Sur le front des valeurs, ce sont encore une fois les compartiments automobile et aéronautique qui ont fait couler beaucoup d'encre, deux industries qui figurent parmi les plus touchées par la crise actuelle.

LES VALEURS

* Saint-Gobain flambe de 16%. Le flux acheteur sur le numéro un mondial des matériaux de construction a notamment été nourri par une étude de Bank of America qui affirme que le groupe devrait bénéficier de l'adoption par l'Union européenne du "Green Deal" et des nouvelles normes environnementales qui vont stimuler la modernisation des bâtiments. Le plan vert européen pourrait doper les revenus de la société jusqu'à 6% alors que le marché de la rénovation en Europe représente plus de 40% des ventes de Saint-Gobain. La construction de bâtiments neufs pourrait également bénéficier de ce 'Green Deal' et doper l'activité du groupe dirigé par Pierre André de Chalendar. Quant au titre, il offre "un point d'entrée particulièrement attractif" avec des ratios PE et price-to-book proches de leurs plus bas niveaux historiques, souligne BoA, à l''achat' sur la valeur avec une cible de 34 euros.

* Eurazeo gagne 11,1% après avoir dévoilé un chiffre d'affaires économique en baisse de 4,5% au 1er trimestre, à périmètre Eurazeo constant, à 1,321 MdE. La situation financière reste robuste avec 746 ME de trésorerie au 31 mars, dont 400 ME tirés sur la ligne de crédit syndiqué de 1,5 MdE. Virginie Morgon, Présidente du Directoire, a déclaré : "Ce premier trimestre reflète une bonne résistance de nos activités dans le contexte de la pandémie de Covid-19. La stratégie de développement du Groupe, fondée sur la diversification de ses actifs, de ses géographies et de ses sources de financement démontre sa pertinence sur le premier trimestre".

* Groupe ADP bondit de 10,6%, bien aidé par une belle configuration graphique. Sans surprise, le gestionnaire des aéroports parisiens a fait état d'un plongeon de 99% de son trafic en avril, avec 0,3 million de passagers accueillis dans l'ensemble du réseau... Le trafic de Paris Aéroport a chuté de 98,6% sur un an sur fond de pandémie de Covid-19 et d'immobilisation au sol de la quasi-intégralité de la flotte des compagnies évoluant dans l'Hexagone. Lors de l'AG de la société la semaine passée, Augustin de Romanet a indiqué prévoir une augmentation progressive du trafic aérien à partir du mois de juin pour atteindre entre 50 et 60% des niveaux habituels à l'automne.

* Airbus progresse de 9,6%. Compte tenu de l'effondrement du marché aérien provoqué par la crise du Covid-19, le marché spécule sur l'ampleur du prochain plan de restructuration de la société. En outre, Emirates, qui pourrait supprimer jusqu'à 30.000 emplois pour faire face à la crise liée à la pandémie de Covid-19, chercherait à réaménager la taille de sa flotte alors que la demande pourrait mettre des années avant de retrouver ses niveaux d'il y a tout juste quelques mois. Le transporteur, qui envisagerait d'accélérer le retrait des Airbus A380 de sa flotte, appareil dont il est le principal client, souhaiterait également annuler cinq des huit super-jumbo qu'il doit encore recevoir. Selon les indiscrétions obtenues par 'Bloomberg', Airbus aurait toutefois repoussé cette idée, arguant que les avions sont déjà en cours d'assemblage. Air France-KLM a de son côté annoncé "l'arrêt définitif de l'exploitation des Airbus A380 d'Air France".

* LVMH et Kering prennent respectivement 7,6% et 2,8%. Dans une note sur le secteur, Bernstein a réitéré son avis 'surperformer' sur LVMH avec une cible de 360 euros et sa recommandation 'performance de marché' sur Kering avec un objectif de 440 euros.

A l'inverse, * Vallourec chute de 13%. Le flux vendeur sur le spécialiste des tubes sans soudure a été alimenté par deux dégradations d'analystes dans la mesure où Goldman Sachs a abaissé sa recommandation à 'vendre' avec un objectif ramené de 1,3 euros à 85 cents alors que BankofAmerica est désormais à 'sous-performer' avec une cible de 0,8 euro. La SocGen reste pour sa part à 'conserver' mais ne vise plus que 0,97 euro contre 2,74 euros précédemment.

* JCDecaux abandonne 10,2%. La semaine passée, le numéro un mondial de la communication extérieure avait fait état d'un chiffre d'affaires ajusté de 723,6 millions d'euros au premier trimestre, en baisse de 13,9%. "Nous prévoyons désormais que l'impact négatif du Covid-19 sur nos activités augmentera considérablement à court terme, mais il n'est pas possible de quantifier l'amplitude ou la durée de son impact. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de fournir des indications pour le 2ème trimestre ainsi que pour les 3ème et 4ème trimestres", a averti Jean-François Decaux, Président du Directoire et Co-Directeur Général de la société.

* Klépierre plonge de 9,7%. Plusieurs observateurs attribuent cette violente chute à la levée de l'interdiction de ventes à découvert sur plusieurs marchés, dont la France. Dans une note dévoilée mardi, les analystes de Jefferies ont par exemple identifié 25 valeurs qui avaient progressé de 25% en moyenne depuis la mise en place des restrictions sur les positions courtes à la mi-mars. Parmi les titres, on retrouve Ipsen, SPIE, Ingenico, BioMérieux, Valeo, Dassault Systemes, Virbac, TechnipFMC, Renault, Safran, Pernod Ricard, ou encore Klepierre...

* Air France KLM rechute de 8,1% dans un secteur toujours mis à rude épreuve par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid 19. La compagnie française a annoncé la reprise progressive de ses vols d'ici la fin juin, avec une augmentation graduelle du nombre de fréquences et de destinations, en particulier vers la France métropolitaine, les Outre-mer et l'Europe. Face à la crise sanitaire, et compte tenu de son impact sur les niveaux d'activité prévus, le groupe a par ailleurs annoncé "l'arrêt définitif de l'exploitation des Airbus A380 d'Air France". Initialement prévu pour la fin de l'année 2022, le retrait de la flotte d'Airbus A380 s'inscrit dans le cadre de la stratégie de simplification de la flotte du groupe Air France-KLM qui vise à "la rendre plus compétitive, en poursuivant sa transformation avec des avions plus modernes, plus performants et dont l'empreinte environnementale est considérablement réduite".

* Europcar Mobility recule de 6,3%. Le titre du loueur de voitures fait partie d'une liste, dressée par les analystes de la SocGen, d'entreprises européennes qui risquent d'avoir recours à une augmentation de capital dans les mois à venir. Outre Europcar, on retrouve notamment Air France-KLM, Solvay, Lagardere, Repsol, PGS, Altice Europe, IAG, ou encore EDF.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !