Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Ben Bernanke salue le travail de la FED

Ben Bernanke salue le travail de la FED
Ben Bernanke salue le travail de la FED
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Ben Bernanke salue le travail de son successeur. "Je pense que la Fed a été extrêmement proactive et que Jay Powell et son équipe ont travaillé très dur et ont pris de l'avance", a déclaré l'ancien patron de la Fed lors d'une interview accordée à 'CNBC'. Ils "ont montré qu'ils peuvent mettre en place toute une série de programmes divers qui peuvent nous aider à maintenir l'économie en fonctionnement pendant la période de 'fermeture', de sorte que lorsque le signal de fin d'alerte sera donné, nous verrons un rebondissement bien meilleur que ce que nous aurions pu observé autrement".

L'augmentation de la volatilité, la chute des places boursières et les tensions sur le marché du crédit ont conduit la Réserve fédérale à lancer une série de programmes d'assouplissement extraordinaires pour soutenir l'économie. La Fed a notamment annoncé un QE illimité et l'achat d'obligations d'entreprises et pas seulement de titres du Trésor américain.

"Je ne dirais certainement pas que nous devrions, pour des raisons de conservatisme fiscal, ne pas faire tout ce que nous devons faire pour résoudre ce problème", a également souligné l'ancien dirigeant. "Pour l'instant, je pense qu'il est juste de faire les choses en grand et je pense que les marchés absorberont les 'Treasurys' et que la Fed aidera au bon fonctionnement du marché".

Quant à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, Ben Bernanke la juge "vraiment beaucoup plus proche d'une tempête de neige majeure ou d'une catastrophe naturelle que d'une dépression classique du style des années 1930". "Cela donne un peu la même impression de panique, la même impression de volatilité... Mais c'est un 'animal' très différent de celui de la Grande Dépression... La Grande Dépression, d'une part, a duré 12 ans, et elle est venue de problèmes humains : les chocs monétaires et financiers qui ont frappé le système".

"Il est possible qu'il y ait une récession très forte, courte, j'espère courte, au cours du prochain trimestre car tout est en train de s'arrêter bien sûr", a toutefois souligné Ben Bernanke. "S'il n'y a pas trop de dommages causés à la main-d'oeuvre et aux entreprises pendant la période de fermeture, quelle que soit la durée de celle-ci, nous pourrions alors assister à un rebond assez rapide".

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !