Accueil
»
Actualités
»
Consultation

Banque en ligne : quel bilan tirer de 2020 ?

Banque en ligne : quel bilan tirer de 2020 ?

Publi-rédactionnel — L'année 2020 a été riche en rebondissements pour les banques en ligne. Nombre d'entre elles ont fait évoluer leurs offres bancaires, parfois au beau milieu du confinement, comme Monabanq. Rien, semble-t-il, ne peut endiguer l'essor de ces nouvelles banques, même si la crise sanitaire a légèrement ralenti l'acquisition client.

Atteindre le plus de clients possible

Historiquement, les banques en ligne demandaient toutes à leurs clients de respecter des conditions de revenus afin de pouvoir souscrire et d'accéder à la gratuité. 2019, et plus particulièrement 2020, a toutefois vu ce fonctionnement bouleversé.

Crédit : janeb13 @Pixabay

Plusieurs banques en ligne ont en effet profondément modifié leurs offres. Désormais, presque toutes proposent une première formule gratuite, sans condition de revenus, qui peut être souscrite quel que soit le montant de ses revenus. On peut notamment citer Hello One, lancée en janvier 2020, ING Essentielle ou encore Fortuneo Fosfo, sans oublier bien sûr Orange Bank. Au vu du nombre d'offres disponibles, trouver la meilleure banque en ligne n'est pas facile.

Grâce à ces nouvelles offres, les banques en ligne s'ouvrent soudainement à un public beaucoup plus large. Etudiants, jeunes actifs, personnes sans emploi... pourront désormais souscrire sans problème. Objectif : acquérir le plus de de clients possible.

Difficile de savoir à quel point la crise sanitaire actuelle a cependant ralenti l'acquisition client. Les banques en ligne ont pour l'instant publié peu de chiffres. On retient seulement que Boursorama Banque a atteint les 2,1 millions de clients début 2020 et reste leader incontesté.

En route vers la rentabilité ?

Une autre préoccupation existe toujours, celle de la rentabilité. Pour l'heure, Fortuneo est la seule banque en ligne rentable, tandis que toutes les autres accumulent de lourdes pertes. Pas de quoi s'inquiéter : toutes les banques en ligne appartiennent à une grande banque ou à un organisme. Précisons d'ailleurs qu'il est tout à fait normal de ne pas être rentable au début.

Ça ne signifie pas que la question n'a pas une place centrale chez les banques en ligne. Courant 2020, une autre modification des offres a d'ailleurs eu lieu : des formules haut de gamme payantes ont commencé à faire leur apparition, tranchant avec l'habituelle gratuité.

On trouve par exemple Hello Prime chez Hello bank, Orange Bank Premium ou encore ING Intégrale, l'offre haut de gamme d'ING qui coûte 10EUR par mois aux clients qui ne respectent pas les conditions demandées. Monabanq a également lancé de nouvelles offres payantes qui rassemblent davantage de services, et ce en plein confinement.

On ne peut qu'en conclure que les banques en ligne espèrent, avec ces offres payantes, obtenir un retour sur investissement et s'approcher un peu plus de la rentabilité.

Des offres complètes

Les banques en ligne ne se contentent plus de proposer uniquement des comptes bancaires. Elles ont notamment fait une incursion dans le crédit (crédit à la consommation, prêt immobilier...) et l'épargne (livrets, assurance-vie, bourse).

Fortuneo, l'une des dernières banques en ligne qui ne proposait pas encore de crédit à la consommation, s'est associée à Younited Credit en juin 2020. Comme souvent, le crédit n'est toutefois accessible qu'aux clients de Fortuneo.

Contenu proposé par Capitaine Banque